Burgondes

Intérêt
Les Burgondes sont un peuple germanique du rameau ostique ayant participé aux migrations et invasions de la fin de l’Antiquité, période durant laquelle ils s’établissent durablement en Gaule.

Au terme de migrations en Germanie et sur le plateau bavarois, les Burgondes établissent un royaume près de Worms au début du Ve siècle. Pris entre les Alamans au sud et les Francs au nord, ils restent en Rhénanie une trentaine d'années.

Convertis au christianisme orthodoxe (catholicisme), puis à l’arianisme, ils rompent avec les Romains et se heurtent au général Aetius qui les défait. Une partie d’entre eux traversent alors le Rhin pour se mettre au service d’Attila, tandis que les autres, bien que vaincus, se voient intégrés comme auxiliaires de l’armée romaine et reçoivent le droit de s’établir en Savoie (la Sapaudia, ce qui signifie pays des sapins, couvrait vraisemblablement les territoires frontière entre les Alpes et le Jura).

Vers 500, les Burgondes ont étendu leur royaume vers l’Ouest et ce dernier est centré sur le Lyonnais et sur le Dauphiné. Leur roi, Gondebaud, a su éliminer ses trois frères pour concentrer le pouvoir entre ses mains. En plus de faire rédiger un recueil de lois romaines (la Loi Gombette) et d’avoir régné lors de l’apogée du royaume burgonde, il est aussi connu comme l’oncle de l’épouse catholique de Clovis, Clothilde. Son fils Sigismond abandonne l’arianisme et retourne au catholicisme. Pour consolider la foi de son peuple, il fonda en 515 l’Abbaye de Saint-Maurice d’Agaune et en fit un lieu de pèlerinage.

En 534, le royaume des Burgondes est finalement annexé par les Francs mérovingiens.

Au Moyen Âge, la Bourgogne perpétue, par son nom, le souvenir de ce premier royaume même si ses origines directes sont beaucoup plus tardives.

Table des matières

1. Liste des rois burgondes

Modèle:Graphie médiévale np

  •  ? -407 : Gebica
  • 407409 : Godomar (Gundomar)
  • 409413 : Gunther
  • 413–435 : Gundichaire (Gundicar)
  • 435–436 : Gundichaire et Gunderic co-roi
  • 436–443 : Gunderic et Gondioc (Gundioc) co-roi
  • 443–459 : Gunderic, Gondioc et Chilpéric Ier (Hilperic) co-roi
  • 459–473 : Gondioc seul roi
  • 473–476 : Godomar Ier (Gundomar), Chilpéric II (Hilperic II), Godegisèle (Godageisal) et Gondebaud (Gundobald) co-roi
  • 476–500 : Godegisèle et Gondebaud co-roi
  • 500–516 : Gondebaud seul roi
  • 516–524 : saint Sigismond (Sigismund)
  • 524–534] : Godomar III (Gundomar)

2. Voir aussi

2.1. Bibliographie

  • Jean-Pierre Leguay, L’Europe et les États barbares Ve-VIIIe siècles, Saint-Étienne, France, 2002 (ISBN 2-7011-3254-1)
  • P. Périn & G. Duchet-Suchaux, Clovis et les Mérovingiens, P. Périn & G. Duchet-Suchaux, Paris, France, 2002 (ISBN 2-235-02321-5)
  • Justin Favrod, Les Burgondes. Un royaume oublié au cœur de l’Europe, Presses polytechniques et universitaires romandes, Lausanne, 2002 (ISBN 2-88074-596-9)

2.2. Liens internes

Histoire de la Bourgogne - Histoire de la Suisse

2.3. Liens externes



Important !
Ce document contient des informations provenant à l'origine de l'encyclopédie collaborative Wikipédia. Même s'il a fait l'objet d'une validation rapide et s'il a pu être corrigé depuis, toutes les informations qu'il contient n'ont pu être vérifiées, aussi nous vous recommandons la consultation d'autres sources avant de l'utiliser.

Copyright (c) les auteurs sur Libre Savoir.


Thème:Rome antique



Sujets Licence GFDL
Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-07 17:15:09




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>