Volga

Intérêt
La Volga (russe: Волга, tatar: İdel) est le plus grand fleuve d’Europe. Elle mesure 3 700 km, prend sa source dans les collines de Valdái à 228 mètres d’altitude et se jette dans la mer Caspienne. La Volga est navigable sur presque toute sa longueur grâce à de nombreuses écluses. Son bassin versant, occupant la majeure partie de la Russie d’Europe, couvre une surface d’environ 1.350.000 km².

Modèle:Cours d'eau

Table des matières

1. Géographie

Une partie du cours de la Volga appartient à la voie fluviale « Volga-Baltique » par laquelle Moscou est reliée à Saint-Pétersbourg. Le fleuve est relié par plusieurs canaux à la mer Baltique à partir de Rybinsk.

Le réservoir de Rybinsk est un lac artificiel de 5 200 km², formé en 1941 avec l'eau de la haute Volga et de ses affluents. Il possède une station hydroélectrique importante à Rybinsk.

A partir de Volgograd, des canux relient la Volga au Don, à la mer Noire et à la mer d'Azov.

La Volga transporte près de la moitié du trafic fluvial russe et possède sur son cours moyen et supérieur plusieurs barrages utilisés pour la production hydroélectrique ainsi que de nombreuses écluses franchissables. La basse Volga est une région de steppes, qui exporte principalemet du sel et du poisson. Le delta de la Volga sur la Caspienne est renommé pour sa production de caviar.

2. Affluents principaux

(de la source à l'embouchure)

  • Mologa
  • Sheksna
  • Kotorosl
  • Kostroma
  • Vetlouga
  • Oka
  • Kama
  • Samara

3. Principales villes traversées

  • Rybinsk
  • Kostroma
  • Nijni-Novgorod (ex-Gorki)
  • Kazan
  • Saratov
  • Volgograd (ex-Stalingrad)

4. Histoire

La Volga était connue par les anciens Grecs sous le nom de fleuve Rha. Dans le folklore russe, la Volga est connue sous le nom de « Mère Volga » en raison de son importance. Le fleuve constitua durant plusieurs siècles la frontière orientale de la Russie.

Au haut Moyen Âge, des tribus slaves s'établirent sur son cours supérieur, tandis que des Bulgares s'établissaient sur son cours moyen (les Bulgares de la Volga, du VIIIè siècle au XIVè siècle) et les Khazars sur son cours inférieur.

Ces derniers établirent à Itil, près du delta de la Volga, la capitale d'un « Empire » éphémère (VIIIè siècle-Xè siècle) qui s'étendit de Kiev à l'Oural, au détriment des Slaves orientaux et des Bulgares de la Volga. Ils sont surtout connus pour s'être convertis au Judaïsme, avant d'être vaincus par les armées du duc de Kiev en 965.

C'est durant cette période que la Volga devint une voie commerciale majeure à l'est de l'Europe. Contrôlée par les Mongols de la Horde d'or en aval de Nijni-Novgorod au XIIIe siècle, elle fut disputée au XVe siècle par les khanats d'Astrakhan et de Kazan. Aux XVIe et XVIIe siècles, la Volga sur laquelle se trouvait la capitale de la Horde d'or - Sarai, près de l'actuelle Volgograd - joua un rôle prépondérant dans les conquêtes des Cosaques qui la firent passer sous le contrôle de Moscou.

Elle contribua également à l'expansion russe en Sibérie et sur la Caspienne, notamment sous Stenka Razin. A cette époque, la région de la basse Volga était principalement occupée par des populations turco-mongoles et finnoises.

En juillet 1763, des populations germaniques luthériennes s'installèrent sur la Volga vers Saratov à l'invitation de Catherine II pour fuir les persécutions religieuses dans leur pays.

A la fin du XIXè siècle, celles-ci comptaient près de deux millions d'habitants et jouissaient d'une relative autonomie. Les conflits du XXe siècle eurent des conséquences dramatiques pour elles : partiellement déportées en Sibérie en 1915, elles furent persécutées en 1917 et 1919 avant de subir une déportation massive en 1941. Environ un million de ces habitants germaniques survécurent et conservèrent leur religion et leur culture.

Thème:Fleuve







Taille du texte


Partager sur :



 


Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-03 16:42:06




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>