Typographie française avec LaTeX

Intérêt
Pour mettre en forme un texte et l’exporter au format PDF, que ce soit en vue d’une impression de qualité professionnelle ou pour la lecture à l’écran, TeX/LaTeX demeure un outil de choix, certes d’un apprentissage difficile mais qui peut offrir un résultat sans équivalent.

L'objet de cet article est de présenter quelques solutions pour utilisateurs avertis qui sont plus particulièrement adaptées à la mise en forme de textes en langue française.

Si vous n’avez jamais programmé et si vous ne connaissez pas TeX, nous vous conseillons de commencer par télécharger et découvrir le «processeur de document» LyX, à partir d’ici : celui-ci est une sorte d’interface pour TeX, disponible en Français (comme en de nombreuses langues) et sur plateformes Windows, Linux ou Mac OS X. Vous aurez besoin d’une distribution de TeX, telle que TeX Live : celle-ci vous sera en principe proposée par l’installeur de LyX. Si vous avez le choix, nous vous conseillons vivement d’installer toutes les options ou paquets disponibles.

Pour aller plus loin, vous pourrez ensuite consulter les documents disponibles à cette adresse : les débutants y trouveront notamment divers documents présentant TeX/LaTeX et ce qu'il est possible de faire avec.

Les conseils qui suivent, pour une grande part issus d'articles en ligne et de messages, peuvent être utilisés directement dans LyX dans le menu Document→Paramètres→Préambule LaTeX (lorsqu'il faut les placer dans le préambule d'un document) ou bien en faisant Insérer→Code TeX (Ctrl+L) directement dans le corps d'un document.


Table des matières

1. Préambule de document

Le préambule d'un document TeX est une zone d'en-tête qui contient principalement des déclarations, notamment de paquets à télécharger et d'options à activer. Cette zone est éditable dans LyX (à nouveau, dans le menu Document→Paramètres→Préambule LaTeX).

Voici le préambule de document que nous utilisons (les entrées ne concernent que la mise en forme de texte et sont présentées brièvement en commentaire) :

 % paquets généralement utilisés, chargés automatiquement :
 \usepackage{colortbl} % tableaux avec des colonnes ou des lignes en couleurs ou en gris
 \usepackage{supertabular} % tableaux avancés : pour des tableaux homogènes sur plusieurs pages
 \definecolor{grey}{cmyk}{0.05, 0.05, 0.05, 0.05} % couleur grise imprimable (utilisée en fond dans les tableaux)
 \usepackage{multicol} % support du texte en multicolonnes 
 \usepackage[T1]{fontenc} % encodage T1
 \usepackage[frenchb]{babel} % support typographie française via babel
 \usepackage{lettrine} % support des lettrines 
 % attention, les lettrines peuvent imposer une gestion manuelle des césures sur les lignes impactées
 \usepackage[ec]{aeguill} % guillemets typographiques
 \usepackage{ltxtable} % tableaux avancés : fournit longtable avec tabularx
 \usepackage{wallpaper} % permet d'utiliser des images en fond de page (papier peint)
 % paquets optionnels pour avoir des boîtes (encadrés) plus jolis
  \usepackage{shapebear} 
 % Ex. \diamondpar{mon paragraphe en forme de losange.} 
  \usepackage {fancybox}  
 % Ex. \shadowbox{Texte ombré.} 
 %      \doublebox{Texte doublement encadré.} 
 %      \ovalbox{Texte dans un cadre aux coins arrondis.} 
 %%%% éviter automatiquement la numérotation des pages blanches (sur un saut de page impaire) %%%%
 \makeatletter
 \def\cleardoublepage{\clearpage\if@twoside \ifodd\c@page\else
 \hbox{}
 %\vspace*{\hfill } %si on veut centrer sur la page, sinon en haut
 \begin{center}
 \end{center}
 %\vspace{\hfill } %si on veut centrer sur la page
 \thispagestyle{empty}
 \newpage
 \if@twocolumn\hbox{}\newpage\fi\fi\fi}
 \makeatother
 %%%% fin macro %%%%

Pour une liste complète des paquets disponibles, consultez le catalogue du CTAN.


2. Caractères typographiques (ligatures, guillemets, espaces fines insécables, etc.)

Lorsqu’il est correctement paramétré, TeX gère seul les espaces typographiques, les tirets moyens (–), les points de suspension et les ligatures : ces caractères ne doivent pas être insérés (notamment, les espaces insécables avant les doubles ponctuations, ou les espaces avant les guillemets doubles « et ».)

Pour insérer un tiret long (—), il faut saisir deux tirets consécutifs (--)

Les e dans l'o, e dans l'a, etc. doivent être spécifiés en TeX (ils peuvent cependant être saisis directement avec la combinaison Alt Gr+O,o,a, ou A, lorsque le clavier français alternatif est utilisé sous Linux.) Voici le code correspondant :

 \oe{} pour œ
 \Oe{} pour Œ
 \ae{} pour æ
 \Ae{} pour Æ

Pour forcer un espacement plus grand après une phrase (ce qui est plus élégant), il faut utiliser le point final :

 Insérer→Caractère spécial→Point final

Pour utiliser une puce triangulaire (graphique, dans une liste) :

 \triangleright

Le symbole de paragraphe (§) est directement accessible au clavier.


3. Contrôle des césures


3.1. Définir le nombre minimum de caractères d'un mot avant et après une césure

Depuis TeX 3.0, ces paramètres (par défaut définis à 2 caractères) sont réglables comme suit (dans le préambule) :

 \lefthyphenmin=3
 \righthyphenmin=3


3.2. Comment interdire les césures sur certains mots

Ajouter dans Document→Paramètres→Préambule (LyX) ou dans le préambule :

    \hyphenation{Mot1}
    \hyphenation{Mot2}

pour désactiver les césures globalement pour les mots Mot1, Mot2 (attention, les tirets ou espaces ne sont pas autorisés ici).

Alternativement, le code TeX :

    \mbox{Mot} 

insère le mot Mot en interdisant toute césure sur celui-ci (pour l’occurence seulement)


3.3. Empêcher toute césure dans tout le document

Ajouter dans Document→Paramètres→Préambule (LyX) ou dans le préambule :

    \hyphenpenalty=10000 
    \tolerance=2000
    \emergencystretch=10pt


3.4. Empêcher les césures dans un paragraphe du document

Insérer le code TeX suivant avant le § sans césures :

 \hyphenpenalty=10000
 \tolerance=2000
 \emergencystretch=10pt

Et après :

 \hyphenpenalty=50
 \tolerance=50
 \emergencystretch=0pt
    

Ou :

 \begin{sloppy} 

avant, et :

 \end{sloppy} 

après.

Note : \pretolerance et \tolerance (de -1 à 10000) servent à régler la tolérance pour les écarts d’espacements, respectivement avant et lors de l’application des césures.

Voir notamment ici.


3.5. réduire le nombre de césures

Le réglage suivant donne d'assez bons résultats pour réduire le nombre de césures (attention, cependant, aux espaces avant ou après un tiret long qui risquent de perturber la mise en forme) :

 \hyphenpenalty=5000
 \tolerance=2000
 \emergencystretch=10pt


4. Veuves, orphelines et équilibre vertical


 \widowpenalty=10000
 \clubpenalty=10000

interdit veuves et orphelines.

 \raggedbottom 

interdit l'alignement automatique du texte en bas-de-page, prévenant ainsi l'équilibrage des espacements verticaux et forçant davantage TeX à respecter la règle précédente.


5. Pages non-numérotées, sans effet

Il faut insérer le code :

 \thispagestyle{empty}


6. En cas de problèmes

Et :

7. Référence

  • Knuth, D., Computers & Typesetting – The TEXbook. Addison Wesley, 1986 [notamment p. 96.]


 
Catégorie (2) Logiciel 
 
Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2017-09-18 09:35:15




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>