Théodoric le Grand

Intérêt
Théodoric le Grand ou Théodoric l’Amale (v.455–Ravenne, 526), roi des Ostrogoths et roi d’Italie.

Fils du roi Thiumidir, Théodoric naît un an après que les Ostrogoths ont mis à fin à la domination des Huns. Il est envoyé, encore enfant, à Constantinople, où il sert d'otage et de garantie du traité conclu par son père avec l'Empire romain d'Orient. Élevé comme un Romain, bien traité par les empereurs Léon Ier et Zénon, il apprend alors beaucoup sur le gouvernement et la conduite militaire d'un empire. Âgé d'une vingtaine d'années, il retourne dans sa patrie et devient roi des Ostrogoths en 488.

Peu après, pour réaffirmer son autorité, Zénon envoie Théodoric en Italie pour destituer Odoacre, roi des Hérules, qui a destitué l'empereur romain d'Occident Romulus Augustus en 476. La campagne de Théodoric commence en 488. En 493, il prend Ravenne et tue de ses mains Odoacre. Il fonde alors dans l'ancienne capitale impériale un royaume autonome dans les faits, conservant aux Romains leur droit et leur juridiction, tandis que les Goths sont soumis à leurs propres coutumes, conformément à l'usage pour les troupes fédérées depuis Théodose.

Il conquiert ensuite la Rhétie, le Norique, la Pannonie et la Dalmatie. Nouant des alliances matrimoniales avec l'ensemble du monde barbare d'alors, il contient les ambitions franques, défendant les Wisigoths contre eux, notamment lors du siège d'Arles, en 508 – 509 : depuis 507 et la bataille de Vouillé, lors de laquelle Alaric II, roi des Wisigoths, a été tué par Clovis, Théodoric est le tuteur de leur jeune roi, Amalaric, alors âgé de 6 ans. En 524, Théodoric participe encore au premier partage du royaume des Burgondes, qui s'étaient établis dans l'empire avec l'accord des autorités romaines.

Comme son peuple, Théodoric est de confession arienne, mais il se montre tolérant à l'égard des Romains, fidèles à l'orthodoxie. Surtout, il se comporte comme le digne successeur des empereurs romains dont il perpétue l'œuvre législative. Il parvient à faire de sa cour la plus brillante d'Europe. À la fin de son règne, cependant, l'empereur Justin Ier persécute les ariens, aussi Théodoric réagit-il en rompant avec le pape Jean Ier et en persécutant à son tour, de son côté, les catholiques.

Il meurt en 526 de dysenterie. Il est enterré à Ravenne, où son mausolée constitue grâce à sa coupole l'un des plus intéressants monuments de la ville. Après lui, sa fille Amalasonte devient régente pour son petit-fils Athalaric.


Copyright © les auteurs de l’article original sur le site Wikipédia : l’encyclopédie libre et gratuite pour les sections inaltérées et – dans le cas d’une version modifiée – les auteurs de ce document sur Libre Savoir. (Dans le cas où le nombre total de contributions est supérieur au nombre affiché sur la page d’historique du document, veuillez utiliser les liens de navigation pour obtenir la liste complète des auteurs.)
Théodoric le Grand Théodoric Grand Théodoric le Grand Théodoric le Grand







Taille du texte


Partager sur :



 


Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-03 16:42:03




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>