Stilicon

Intérêt
Stilicon (Flavius Stiliccho en latin, né avant 360 – mort à Ravenne, le 22 août 408) est un officier romain, « maître de la milice » (magister utriusque militiae), d’origine germanique.

D’origine vandale, Stilicon sert d’abord dans l’armée romaine comme simple auxiliaire, mais il gravit rapidement les échelons pour devenir maître de la milice pour la Thrace (magister utriusque militiae per thracias, 392), puis pour l’Occident (magister utriusque militiae praesentalis, 394). Il épouse une romaine de haute naissance, la noble Serena et acquiert la citoyenneté.

En 395, l'empereur mourant Théodose lui confie la régence de l'Empire romain d'Occident au nom du jeune empereur Honorius. Tout en luttant efficacement contre les Wisigoths d'Alaric en Thessalie, il essaye alors d'étendre sa régence au jeune Arcadius, Empire romain d'Orient. Il envoie pour cela l'officier goth Gaïnas à Constantinople. Ce dernier parvient à y éliminer le préfet du prétoire Rufin, qui dirige effectivement l'empire d'Orient, mais il s'impose auprès d'Arcadius pour son propre compte (400).

En 398, Stilicon renforce un peu plus son influence à la cour impériale d'Occident en faisant épouser au jeune Honorius sa fille, Marie.

Stratège énergique, il protège efficacement l'Italie contre les barbares qui la menacent, mais au prix de transferts de troupes qui découvrent la frontière du Rhin.

  • En 401, des Vandales et des Alains envahissent les provinces de Rhétie et de Norique. Après les avoir battus, Stilicon les installe en Italie du Nord, les incorporant dans son armée ;
  • En 402, il sauve Honorius, menacé à Milan par les Wisigoths d' Alaric. Pour assurer une meilleure protection de l'empereur, il fait transférer la cour impériale de Milan à Ravenne et négocie avec Alaric pour que les Goths s'établissent en Illyrie ;
  • En 405406, il affronte une coalition barbare dirigée par Radagaise. Après avoir été vaincu à Faisale (405), ce dernier est exécuté à Florence, le 23 août 406.

Alors au faîte de sa puissance, Stilicon ne peut – ou ne veut – empêcher la grande invasion de l'hiver 406/407, lors de laquelle plusieurs peuples germaniques pénètrent en Gaule après avoir franchi le Rhin. Ses succès lui valent ensuite l'animosité croissante des troupes régulières romaines, tandis qu'un parti hostile aux barbares se développe à la cour de Ravenne. Après que l'usurpateur Constantin III ait quitté la Bretagne pour la Gaule (407) et tandis que Stilicon se prépare à utiliser Alaric contre lui (Zosime, 5. 31., 5), une émeute dirigée contre les officiers germaniques éclate à Pavie et entraîne le massacre de plusieurs haut-dignitaires impériaux.

À l'été 408, persuadé par son entourage que Stilicon complote contre lui pour qu'un de ses fils devienne empereur, Honorius commandite l'assassinat du général – ou du moins, reste passif lorsqu'un complot éclate contre ce dernier. Stilicon, poursuivi par les séides de l'empereur, trouve refuge dans une église, à Ravenne ; s'étant fait promettre qu'il aurait la vie sauve s'il sortait, il est néanmoins frappé à mort après avoir franchi le seuil de la porte, le 22 août.

Honorius perd ainsi son meilleur général et l'Empire s'affaiblit encore un peu plus…

Sources

  • Claudien, Éloge de Stilicon
  • Sozomène, Histoire ecclésiastique
  • Zosime, Nouvelle histoire

Copyright © les auteurs de l’article original sur le site Wikipédia : l’encyclopédie libre et gratuite pour les sections inaltérées et – dans le cas d’une version modifiée – les auteurs de ce document sur Libre Savoir. (Dans le cas où le nombre total de contributions est supérieur au nombre affiché sur la page d’historique du document, veuillez utiliser les liens de navigation pour obtenir la liste complète des auteurs.)
Stilicon Thème:Personnalité de la Rome antique







Taille du texte


Partager sur :



 


Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-03 16:42:01




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>