Scythes

Intérêt
Les Scythes - du grec Skùthai - sont un ensemble de peuples nomades de langue iranienne, dont l’identité exacte est difficile à établir, mais qui sont probablement originaires du Turkestan et de la Sibérie occidentale.

Certains d’entre eux, ceux dont Hérodote disaient qu’ils se nommaient eux-mêmes « Skolotes » (grec Skolotoi) sont connus par les Assyriens sous le nom d"Ashkuzai, alors qu’en Perse et en Inde, les sources mentionnent les Sakâ ou Çaka, c’est-à-dire les Saces probablement pour désigner les mêmes peuples. On ne sait pas, toutefois, si ce terme était connu des intéressés alors même que des « Saces », un autre peuple nomade, existaient en Asie centrale.

1. Histoire

Pendant huit-cent ou mille ans, du VIIe siècle avant notre ère jusqu'aux invasions hunniques, au IVe siècle, ce sont néanmoins des « peuples scythiques » (Iaroslav Lebedynsky, voir « Bibliographie ») qui ont occupé l'immense steppe entre l'Altaï et le nord de la Mer Noire.

Il faut distinguer parmi eux :

  • les Scythes proprement dits, « Scythes d'Europe » ou « Scythes royaux », ceux que mentionnent Hérodote.
  • les peuples iranophones qui leurs succèdent à partir du IIe siècle avant notre ère : Sarmates ou Sauromates et Alains, que certains historiens, toutefois, se refusent à compter comme des Scythes.
  • les peuples iranophones d'Asie, Saces ou « Scythes orientaux », contemporains des Scythes connus par Hérodote qui nous sont connus par les sources assyriennes, perses et indiennes.
  • d'autres peuples iranophones, connus par des sources chinoises ou indiennes, dont la parenté ethnoculturelle avec les « Scythes d'Europe » ou avec les Scythes de l'Altaï est moins évidente au fur et à mesure que l'on s'avance dans le temps et vers l'orient. Ce sont les Massagètes, Wusun, Yuezhi et Kangju. Iaroslav Lebedynsky, un spécialiste des cultures guerrières de la steppe et du Caucase, les assimile à des peuples scythiques.

Ceux-ci étaient soumis à la tribu des « Scythes royaux » et seraient venus d'Asie, selon Hérodote. Chassant les Cimmériens devant eux, les Scythes atteignent l'Assyrie, où ils s'engagent comme mercenaires du roi Assurbanipal (-669 à -626). S'alliant ensuite aux Mèdes, les Scythes pillent la Mésopotamie et la Palestine. Ils sont établis au sud de l'Ukraine au début du VIe siècle avant notre ère.

Toujours selon Hérodote, ils repoussent en -513 les Perses de Darius et développent des rapports souvent tendus avec les Grecs. Au IVe siècle, les Scythes se trouvent pris entre les Sarmates ou Sauromates, un autre peuple des steppes venu d’Asie à l’est, et les Macédoniens à l’ouest. Au deuxième siècle, les Scythes, que les Sarmates ont repoussé en Crimée, sont quasiment éliminés par ces derniers. Sédentarisés, ils constituent encore une ethnie distincte au IIe siècle de notre ère.

2. Culture

Les peuples scythiques ont diffusé une culture originale, sur laquelle les témoignages archéologiques sont nombreux depuis le XVIIIe siècle. L'orfèvrerie et l'art animalier scythes, en particulier, sont les plus célèbres des arts des peuples de la steppe. En outre, la permanence de certains traits caractéristiques des Scythes chez leurs successeurs dans les steppes est remarquable. On peut citer, par exemple :

  • l'usage de l'arc,
  • la passion pour les juments (attestée chez le roi Atéas à l'époque de Philippe de Macédoine dans une anecdote)
  • les nécropoles princières enterrées très proches chez les Turcs et les Mongols postérieurs.

Ignorant l'écriture, les Scythes ne furent longtemps connus qu'au travers des récits d'Hérodote et d'Hesychius. C'est à la suite de ces derniers que d'autres historiens n'ont pas hésité à étendre le nom de Scythes à d'autres peuplades, soit parce qu'elles étaient soumises aux Scythes, soit parce qu'elles leur avaient succédé dans les mêmes contrées, comme les Goths. Si les « peuples scythiques » n'ont probablement pas créé une civilisation homogène, ils ont en tout cas initié un style dont l'influence a été grande tant géographiquement qu'historiquement.

3. Bibliographie

  • Iaroslav Lebedynsky, Les Nomades : les peuples nomades de la steppe des origines aux invasions mongoles IXe siècle av. J.-C. - XIIIe siècle apr. J.-C., Errance, Paris (2003)






Taille du texte


Partager sur :



 


Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-03 16:42:00




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>