Paléolithique

Intérêt
Le paléolithique (Âge de la pierre taillée ou Âge de la pierre ancienne), terme inventé par le préhistorien John Lubbock, désigne la première et la plus longue période de l’histoire de l’Homme. Il correspond à la dernière partie du Pléistocène (période post-glaciaire). Il est généralement subdivisé en trois :
  • Paléolithique inférieur : -600 000 à -100 000
  • Paléolithique moyen : -100 000 à -50 000
  • Paléolithique supérieur : -50 000 à -10 000.


Préhistoire

Protohistoire

Avant l’apparition de l’Homme

Paléolithique

Mésolithique

C'est la période la plus longue de la préhistoire qui commence avec l'apparition de l'homme.

Table des matières

1. L'homme du Paléolithique

À la fin de l'ère tertiaire, c'est-à-dire au Pléistocène inférieur, apparaissent les premiers hominidés.

  • Australopithèques ou Préhominiens, ainsi nommés par Darts en 1924 après la découverte de Taungs, Transvaal.

La fabrication d’outils n’est plus déterminante pour discerner si l’australopithèque est apparenté aux grands singes ou à l’Homme en raison de la découverte de cultures animales : Bororo et Chimpanzé, surtout. Toutefois, les Australopithèques en fabriquent. Il connaissent la taille des galets, qui a donné naissance à l’expression anglaise Pebble Culture pour désigner leur civilisation matérielle.

En Chine, les Pithécanthropiens connaissent le feu et s’en servent. Les travaux de l’abbé Breuil et de Pierre Teilhard de Chardin sont les premiers sur le sujet.

Au Pléistocène Moyen apparaissent les Néanderthaliens (civilisation du Moustérien), puis les Pré-Sapiens, (Néanthropiens).

Lors de la dernière période glaciaire, l’Homo Sapiens (homme de Cro-Magnon, de Grimaldi) fait son apparition et entre probablement en concurrence avec les Néanderthaliens partout où ces derniers étaient présents.

À la fin du Pleistocène a lieu au sein d’une même espèce –celle de l’Homme moderne– une différenciation de certains caractères physiques (dont le plus visible est la pigmentation de la peau) : celle-ci donnera naissance au concept de « race » : les Mongoloïdes, résidant en Asie, les Négroïdes, résidant en Afrique Centrale, les Australoïdes, résident en Polynésie et les Europoïdes, résidant en Europe, qui sont nommés Caucasiens par les Anglo-saxons en raison de leur origine supposée.

2. Civilisations

La connaissance des « civilisations matérielles » (cultures en anglais) de la Préhistoire ne cesse de progresser. Parmi ces dernières, les plus connues sont pour le paléolithique :

2.1. Au paléolithique inférieur

  • La civilisation des galets (Pebble Culture)
  • La civilisation du biface représentée par l’Abevillien, l’Acheuléen, le Micoquien

2.2. Au paléolithique moyen

  • La civilisation des éclats représentée par le Clactonien, le Levalloisien, le Tayacien, auxquels succède le Moustérien : c’est le moment où naît la création artistique et, en liaison, la Religion.

2.3. Au paléolithique supérieur

  • La civilisation des éclats façonnés et des lames, se rencontre dans les foyers Aurignaciens, Solutréens, Magdaléniens.
Biface_micoquien.jpg

Micoquien (Haute-Saône).
Image:Nucleus_et_eclat_levallois.jpg

Nucleus et éclat levallois (Haute-Saône).

À cette époque, l'homme vit regroupé en « tribus » nomades ou bien à sédentarisation périodique. On a longtemps cru qu'il habitait les grottes peintes, comme celles qui ont été découvertes à Altamira en 1874 (par Marcelino de Sautuola) ou à Lascaux en 1940. On pense aujourd'hui que ces grottes étaient des lieux d'un culte chamanique, sans objectif cynégétique comme on l'a longtemps cru.

L'habitat évolue progressivement depuis des abris naturels simplement aménagés jusqu'à des campements construits avec les os et des peaux d'animaux. L'Homme du paléolithique supérieur se nourrit des produits de la chasse, de la pêche et de la cueillette. Il maîtrise le feu, connaît l'art et a des pratiques religieuses.

Le paléolithique prend fin avec la transformation de ce mode de vie qu'impose les débuts de la sédentarisation. Il débouche sur le mésolithique, qui sert de transition avec le néolithique.


Copyright © les auteurs de l’article original sur le site Wikipédia : l’encyclopédie libre et gratuite pour les sections inaltérées et – dans le cas d’une version modifiée – les auteurs de ce document sur Libre Savoir. (Dans le cas où le nombre total de contributions est supérieur au nombre affiché sur la page d’historique du document, veuillez utiliser les liens de navigation pour obtenir la liste complète des auteurs.)







Taille du texte


Partager sur :



 


Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-03 16:41:54




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>