Odoacre

Intérêt
Odoacre (Odovacar) (v. 435, en Pannonie – 493), est le fils d’Ederon, chef des Hérules alliés aux Huns et ministre d’Attila.

Il est l'acteur principal de la chute de l'Empire romain d'Occident en déposant le dernier empereur fantoche d'Occident, Romulus Augustule, et en renvoyant les insignes impériaux à Byzance. Soutenus par ses Hérules et par les mercenaires barbares d'Italie, qu'il masse dans le nord de la péninsule, il gouverne Rome avec le titre de « patrice » à partir de l'an 476.

À la mort de Julius Nepos, en 480, il occupe la Dalmatie mais, à partir de 488, il doit lutter contre les Ostrogoths et les alliés du roi Théodoric, envoyé quant à lui par Byzance dans le but de chasser Odoacre d'Italie.

Odoacre est Battu à trois reprises par Théodoric et par les Wisigoths de son gendre, le roi Alaric II ; à Aquilée en 489, à Vérone, puis sur les bords de l'Adda en 490. Obligé de se replier dans Ravenne, sa capitale, il résiste pendant trois années au siège de ses ennemis.

Théodoric finit par lui proposer un marché et Odoacre accepte de capituler en mars 493. Quinze jours après, il est assassiné en plein banquet par le roi ostrogoth lui-même : sa famille, ses fidèles et ses lieutenants sont assassinés ou exécutés et son armée est décimée ou intégrée aux troupes ostrogothiques.

Modèle:GFDL-Wikipédia Thème:Antiquité tardive Thème:décès en 493



Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-03 16:41:53




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>