Northumbrie

Intérêt
La Northumbrie (latin Northumbria, saxon NordanHymbria) désigne à l’origine les terres qui furent envahies par les Angles vers 500 et qui se trouvaient au nord (north) de la rivière Humber, dans l’Angleterre actuelle.

Par la suite, la Northumbrie devint un royaume angle (avec l'Est-Anglie ou « royaume des Angles de l'Est » et la Mercie ou « royaume des Angles du milieu »), puis l'un des sept royaumes (Heptarchie) anglo-saxons d'Angleterre.

En fait, la Northumbrie en tant que royaume se constitua assez rapidement par l’union de deux royaumes des Angles : celui de Bernicie (Bernicia) et celui du Deira. La notoriété de ce royaume est surtout liée à sa participation à la propagation du christianisme romain (catholique) dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché de York, au sud de la Northumbrie.

Son histoire - comme celle des autres royaumes anglo-saxons - est essentiellement connue à travers l’œuvre de Bède le Vénérable, moine anglais de Northumbrie qui vécut au début du VIIIe siècle. Ce dernier a laissé une Histoire ecclésiastique du peuple anglais. Dans celle-ci, il narre la conversion des anglo-saxons au christianisme romain d’abord sous l’action de missionnaires romains, puis sous celle de saints anglais. Il est remarquable que dès l’époque de Bède, les Northumbriens de Deirie et de Bernicie avaient conscience d’appartenir, avec les autres habitants germaniques de l’île, au même peuple.

En fait, la Northumbrie est unie une première fois sous le règne d'Edwin Ier. Ce roi païen des Angles se convertit au Christianisme sous l'action de sa femme, une chrétienne du Kent, et sous l'influence du missionnaire romain Paulinus qui accompagnait la future épouse. La première Église northumbrienne naît alors en 625.

Mais, cette unité, tout comme la récente conversion des Angles northumbriens, sont rapidement remis en cause par la mort d'Edwin au combat, en 633, contre le roi breton Caedwallon dont il avait auparavant soumis le peuple. De plus, l'arrivée au pouvoir du roi de Mercie, Penda, farouche défenseur du paganisme, interrompt momentanément les progrès accomplis par les missionnaires chrétiens.

En 635, le roi des Berniciens, Oswald unit à nouveau la Northumbrie après avoir vaincu Caedwallon. Il fait venir le missionnaire écossais saint Aidan pour l'aider à évangéliser son peuple. Son soutien au christianisme et son martyre aux mains de Penda lui valent d'être sanctifié. S'ensuit une période de relative prospérité pour le royaume. Celui-ci connaît un âge d'or culturel et artistique au VIIIe siècle même si son rôle politique décroit à la fin du VIIe siècle.

Oswy ou Oswiu, épouse la prince britonne Riemmelth du royaume de Gododdin. Leur fils Egfrith unira les deux royaumes. En 650, le royaume atteint le Firth of Forth, craignant que son extension se poursuive les peuple de Calédonie (Écosse), se mettent en campagne contre les Northumbriens qui sont vaincus à la bataille de Nechtansmere en 685, lieu qui sera le point ultime de l’expansion de la Northumbrie au nord.

En 664 a lieu en Northumbrie le synode de Whitby. Cet événement majeur montre l'importance qu'a alors acquise la Northumbrie dans le domaine religieux : à l'initiative du roi northumbrien Oswy, la tradition ecclésiastique celte (écossaise) est confrontée à la tradition romaine. La controverse porte notamment sur la date de célébration de la Pâques. La question, qui déchire les deux Églises depuis la naissance de l'Église anglo-saxonne, est tranchée en faveur de cette dernière. Dès lors, les évêques écossais quittent le royaume de Northumbrie et l'Église anglo-saxonne - dont l'unité préfigure la naissance de l'Angleterre - lance à son tour des missions vers les Celtes : Iona accepte finalement le catholicisme romain sous l'influence d'un missionnaire northumbrien, Egbert, en 688. Celui-ci part même sur le continent et participe à la mission chez les Frisons.

En 866, profitant d'une guerre civile dans le royaume, les Vikings de la « Grande Armée » s'emparent d'York et font de cette cité alors prospère la capitale d'un nouvel État, le royaume viking d'York. Les deux compétiteurs pour le trône s'allient et tentent de reprendre York en 867, mais ils meurent pendant cette campagne. Les Vikings assujettissent le royaume.

En 876, un nouveau royaume de Northumbrie est formé avec pour souverains les earls de Bamburgh. En 918 Rognvald annexe la Northumbrie anglo-saxonne à son royaume d’York.

Les Anglo-Saxons du Wessex la conquièrent temporairement en 919-920 puis en 941-944. Ils ne parviennent à s'en emparer qu'en 954, à la mort du dernier roi viking d'York.

La Northumbrie devient ensuite le comté de Northumberland : le nom de « Northumbrie » disparaît à partir du XIe siècle.

Voir aussi



Copyright © les auteurs de l’article original sur le site Wikipédia : l’encyclopédie libre et gratuite pour les sections inaltérées et – dans le cas d’une version modifiée – les auteurs de ce document sur Libre Savoir. (Dans le cas où le nombre total de contributions est supérieur au nombre affiché sur la page d’historique du document, veuillez utiliser les liens de navigation pour obtenir la liste complète des auteurs.)
Thème:Anciens pays d'Europe Thème:Royaumes anglo-saxonsThème:Royaume-Uni



Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-07 17:17:30




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>