Mud, sur les Rives du Mississippi de Jeff Nichols

Intérêt
Après son excellent The Shelter (2011), Jeff Nichols a présenté au Festival de Cannes en 2012 son nouveau film, sorti sur les écrans en 2013. Ce jeune réalisateur de 34 ans nous enchante cette fois avec un film sur l’enfance dans ses rapports difficiles avec les adultes.


Table des matières

1. Analyse


Mud s’ouvre sur les composants traditionnels du film d’aventure pour enfant et ravive nos propres souvenirs et nos lectures d’alors  : les deux enfants, la rivière et la barque évoquent L’Enfant et la Rivière de Henri Bosco ; l’île en apparence vierge à laquelle on aborde fait surgir L’ïle mystérieuse de Jules Verne ; la luxuriance de la végétation pour décor et le mystère surréaliste d’un bateau juché... au sommet d’ un arbre gigantesque sont autant de promesses d’une aventure extraordinaire.

Cette découverte d'un territoire magique en forme d'île qui semble réservée aux seuls enfants s'accompagne pourtant, presque aussitôt, de l'apparition d'un inconnu y séjournant.

Si le film, dès l’entame, évoque donc la découverte par deux enfants amis d’une île au trésor , la présence antérieure d’un adulte, dans cette île apparemment vierge, sorte de territoire d’aventures préservé et précieux de l’enfance à l’imagination fertile, fait surgir une première dissonance : ce ne sera pas un film d’aventures pour enfant... Cette séquence initiale trace ainsi les enjeux du film. En effet, ces deux enfants, Ellis et Neckbone, vont devoir partager leur univers avec un adulte pour le moins énigmatique, voire le laisser utiliser « leur » bateau et adhérer au projet de l’inconnu. On peut voir dans cette rencontre inattendue et la modification de leur première intention l’image symbolique du passage de l’enfance – jouer en toute innocence avec un bateau - à la confrontation avec le monde adulte - accepter le projet de Mud et y contribuer -, qui attend les deux jeunes âgés de 14 ans portant en germe leur entrée dans la vie. (1) Si les deux enfants acceptent le bateau tel qu’il est et souhaitent en faire un territoire de jeux, l’adulte, plus aventureux, leur propose de changer la réalité au profit d’un projet ambitieux : leur acceptation - puis leur collaboration - est, déjà, un premier pas vers le monde des adultes.

Par ailleurs, pour Ellis – plus que pour Neckbone assez lucide sur le personnage – Mud représente le grand frère, voire le père qu’il aurait souhaité : Mud a tué par amour et l’idéalisme du jeune garçon ne peut qu’en être séduit. C’est, d’ailleurs, un attachement fort qui lie, d’abord, les deux personnages, ne serait-ce que parce que Ellis se sent valorisé à l’idée d’être l’intermédiaire de Mud auprès de sa belle (2) et que Mud a besoin d’une aide matérielle. Puis Ellis fait l’apprentissage non, certes, de la trahison, mais certainement de la déception. Pourtant, la rencontre entre l’enfant et l’adulte se révèle bénéfique pour tous deux comme en témoignent les deux dernières séquences. On peut évoquer, à propos de ce thème principal du film, Kipling et son beau poème Tu seras un Homme, mon fils (3).

Volontairement ancré dans la réalité de l’univers rural de l’Amérique, le film égrène des thèmes classiques, voire éternels, qui interfèrent, précisément, avec les valeurs religieuses traditionnelles des campagnes aux États-Unis - évoqués dans nombre de films. (4). Cet Arizona du Mississippi n’est pas sans évoquer la terre du fleuve biblique et le bateau dans l’arbre, l’Arche de Noé qui sauvera peut-être le survivant Bud pour le conduire vers son Éden. De même, ces serpents qui mordent rappellent le serpent, Adam et Eve. Précisément, l’image de la femme telle qu’elle apparaît dans le film semble associée à une certaine cruauté dirigée à l’encontre de l’homme (Juniper envers Mud ; Mary Lee envers Ellis). Autrement dit, le réalisateur propose l’éternelle lutte du bien et du mal orchestrée par les hommes entre eux – les adultes, en l’occurrence -, et, en filigrane, l’évidente guerre des sexes.

On peut noter, à cet égard, une réalisation qui multiplie les contrastes – Cf. le plan symbolique du bateau dans l’arbre ! -, par exemple dans l’utilisation de décors en forme d’opposition entre l’eau du Mississippi et la terre à la végétation verdoyante et dense de l’île. Cette opposition se lit aussi dans le thème de l’enfance confrontée à l’âge adulte ou dans celui de l’homme dans ses rapports à la femme. On peut rappeler encore le clivage entre Ellis et Mud et celui entre Mud et Tom. Pourtant, cette différenciation n’est jamais synonyme d’exclusion et le réalisateur sait concilier ces éléments antagonistes : ainsi le fleuve relie-t-il plus qu’il ne sépare. De même, Mud et Juniper, après s’être affrontés à distance, finissent par se saluer lorsqu’ils se rencontrent, comme Ellis, après sa déconvenue avec May Pearl, sait répondre au sourire de la jeune inconnue. Enfin, Tom, malgré les reproches adressés à son « fils adoptif » sait le protéger quand la situation l’exige et l’aide à assurer son départ pour une nouvelle vie. Ces exemples sont autant de preuves d’une indéniable empathie du réalisateur pour ses personnages et donnent au film cette atmosphère chaleureuse d’optimisme raisonné. On citera à cet égard la métaphore du bateau juché dans l’arbre : tel un songe fou, le bateau apparaît inaccessible mais Mud, par une persévérance de bon aloi alliée à une volonté tenace – et grâce à la solidarité agissante des enfants ! - saura mettre en œuvre son projet et réaliser son rêve.

Reste la fusillade finale et l'élimination violente des gangsters... propre à montrer que la générosité et l'altruisme ne se conjuguent pas avec la naïveté - en même temps que clin d'œil du réalisateur au genre fertile du cinéma américain, le film de gangsters !

Le film s'achève sur une double fin heureuse en forme de deux départs simultanés : d'une part, Ellis quitte le fleuve pour habiter à la ville avec sa mère, et imagine, souriant, la vie avec les adolescents de son nouveau quartier qu'il croise pour la première fois ; d'autre part, Mud accompagné de Tom descend le fleuve, enfin apaisé et heureux, et s'ouvre à son avenir à l'image du Mississipi qui s'élargit en son delta, immense comme une promesse de bonheur...


NOTES :

(1) Bien évidemment, le film mémorable de Rob Reiner, Stand by me [1], nous revient en mémoire...

(2) On retrouve le thème principal de l’admirable Le Messager tourné par Joseph Losey en 1970.

(3) Poème adressé en 1910 par Rudyard Kipling à son fils de douze ans, qui sera tué à la guerre en 1915, après qu’il l’eut encouragé à s’engager.

« Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou, perdre d’un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;


Si tu peux être amant sans être fou d’ amour
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre :


Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leur bouche folle,
Sans mentir toi-même d’un seul mot ;


Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;


Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;


Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant :


Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front ;
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,


Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,


Tu seras un Homme, mon fils. »


(4) On songe, par exemple, aux dangers menaçant l’enfance dans le film de Charles Laughton, La Nuit du chasseur (1955) , ou encore dans celui de Sean Penn, The Pledge (2001) [2] ; ce dernier évoque également les superstitions religieuses dans l’Amérique rurale.


2. Synopsis


Un jeune garçon, Ellis, profite d'une dispute entre ses parents pour rejoindre un garçon de son âge, son ami Neckbone, qui les conduit sur sa moto jusqu'aux rives du Mississippi où les attend une barque. Ensemble, ils veulent aborder à une île et voir un bateau qu'une inondation récente a juché dans les arbres. Émerveillés par leur découverte, ils s'aperçoivent que le bateau est occupé par un adulte, sorte d'étrange vagabond, qui leur demande de lui apporter de la nourriture. Mais il est temps, pour les deux amis, de rentrer : Ellis doit aider son père à vendre du poisson. Son père lui reproche son retard et Ellis essaie de savoir pourquoi son père s'est disputé avec sa mère. Ce dernier lui fait comprendre qu'ils sont au bord de la rupture. Puis Ellis rejoint Neckbone qui doit lui donner un livre. Mais ils doivent attendre à la porte : Galen, l'oncle de Nickbone, est dans sa chambre en compagnie de sa petite amie. Cette dernière sort bientôt, dénonçant les manies sexuelles de Galen qu'elle réprouve car elle veut être traitée comme une princesse.

Les deux amis décident d'aider l'homme de l'île et lui apportent de la nourriture. Ce dernier se restaure et, réconforté, se confie : il se nomme Mud et il a aimé une femme qui l'a sauvé d'une morsure de serpent. Elle doit le rejoindre et ils partiront ensemble de l'ïle. De retour, Ellis voit la fille plus âgée que lui dont il est amoureux, May Pearl, se faire rudoyer par un garçon. Il intervient aussitôt et assomme ce dernier d'un seul coup de poing. May, émue qu'il ait pris sa défense, lui donne son numéro de téléphone en lui conseillant de l'appeler. Puis Ellis et Nickbone découvrent, stupéfaits, une belle jeune femme inconnue qu'ils identifient comme étant Juniper, la femme évoquée par Mud . Ellis décide de la suivre jusqu'à son motel. Une fois de plus, son père attend Ellis et lui révèle que sa mère veut aller habiter à la ville, ce qui a pour conséquence que leur maison, qui appartient à la mère, sera récupérée par la mairie et détruite. Désespérée de devoir quitter sa maison au bord du fleuve, qu'il considère comme un paradis, Ellis gagne l'île et se confie à Mud autour d'un repas à base de conserves, puis lui annonce la présence de Juniper en ville. Mud encourage Ellis dans sa quête de l'amour romantique.

Arrêté, en compagnie de sa mère, à un barrage de police, Ellis découvre par la photo qu'on lui montre que l'homme recherché est Mud. Ce dernier, questionné par les deux amis, leur apprend qu'il a dû tuer un homme qui avait provoqué la fausse couche de Juniper en la jetant dans un escalier. Il attend donc Juniper pour s'enfuir en bateau avec elle. Mud demande ensuite aux enfants de l'aider à descendre le bateau de l'arbre. En échange, Neckbone veut le pistolet de Mud qui accepte et propose à Ellis de remettre une lettre à Juniper. Le soir, Ellis téléphone à May Pearl pour un rendez-vous le lendemain. Ce jour-là Nickbone et Ellis profitent de leur tournée de vente de poissons pour se rendre au motel de Juniper. De sa chambre des cris se font entendre : Juniper est agressé par un homme. Ellis se jette sur l'intrus mais il est jeté à terre par l'inconnu qui veut savoir ce qu'ils font là. Neckbone a la présence d'esprit de montrer qu'ils vendent du poisson. L'inconnu parti, Ellis remet la lettre de Mud à Juniper. Le soir même, Ellis se rend à son rendez-vous avec May Pearl et flirte gentiment avec elle.

De retour sur l'île, Ellis met Bud au courant qu'il est recherché par la police et par un homme qui a frappé Juniper. Bud comprend qu'il s'agit de la famille de l'homme qu'il a tué : Carver, le frère et King, le père, redoutable gangster qui entendent l'éliminer. Acculé, Bud prie Ellis de lui fournir du matériel – tronçonneuse et moteur - pour faire descendre le bateau de l'arbre et le faire démarrer. Surtout, il lui demande d'alerter le vieux voisin, Tom Blankenship, ancien de la C.I.A., qui est son père adoptif. Tom, mis au courant de la situation de son fils adoptif, explique à Ellis que Bud ne peut s'en prendre qu'à lui-même puisqu'il refuse de se séparer d'une femme qui, d'après lui, n'en vaut pas la peine.

Les deux amis, fidèles à leur promesse envers Mud, lui apportent une tronçonneuse qui permet de dégager le bateau de l'arbre et, même, un moteur dérobé dans un casse qui s'adapte parfaitement au bateau. Puis Ellis connaît lui aussi des déboires avec celle qu'il aime : May Pearl, qu'il revendique comme sa petite amie, se moque de ses prétentions et de son âge devant ses amies.

Ellis et Neckbone, le soir où ils doivent transporter Juniper sur l'île auprès de Mud, s'aperçoivent que Juniper n'est pas au rendez-vous. Ils se mettent à sa recherche pour la découvrir en compagnie d'un homme. Informé de son infortune, Mud charge Ellis de remettre à Juniper une lettre de rupture. Ce que fait Ellis. Il rejoint Juniper, donne la lettre et reste interloqué  par la réaction de la jeune femme : Juniper, en pleurs, clame en effet qu'elle aime Mud et accuse ce dernier de l'avoir fait venir pour rompre avec elle. De retour sur l'île, Ellis, amer, reproche violemment à Mud de lui avoir menti et de l'avoir utilisé. Puis il fait demi tour et, aveuglé par son chagrin, ne voit pas le danger : il tombe dans le trou aux serpents. Aussitôt Mud, au péril de sa vie, saute au milieu des serpents, extrait Ellis et le conduit en ville à l'hôpital où Ellis est tiré d'affaire. Mud croise Juniper et ils se disent adieu d'un signe de la main amical.

Mais Mud a été repéré à l'hôpital par la police et par la famille de King. Alors que Mud se rend chez Ellis pour prendre de ses nouvelles, les gangsters investissent les lieux pour éliminer le fugitif. Mais le père adoptif, Tom Blankenship, depuis sa maison située en face de celle des parents d'Ellis aide Mud à abattre les assaillants. Toutefois, Mud, blessé, tombe à l'eau et disparaît dans le courant.

Le temps a passé, les parents d'Ellis se sont séparés et leur maison a été rasée. Ellis va vivre à la ville avec sa mère chez qui son père le laisse. Ellis, se dirigeant vers son nouveau chez soi, croise des jeunes gens qui le regardent et répond au sourire enjoleur d'une jeune fille : il paraît ravi de cette nouvelle vie qui s'ouvre devant lui.

Puis l’on retrouve Tom Blankenship dirigeant le fameux « bateau dans l’arbre » désormais voguant sur l’eau du Mississippi : Mud sauvé in extremis et soigné par son père adoptif découvre, émerveillé, l’immense espace formé par le Mississippi se jetant dans l’océan comme la promesse d’un avenir souriant.


3. Fiche technique

  • Réalisateur : Jeff Nichols
  • Scénario : Jeff Nichols
  • Titre original : Mud
  • Titre français : Mud : Sur les rives du Mississippi
  • Année : 2012 (au Festival de Cannes)
  • Durée : 135 mn
  • Décors : Elliott Glick
  • Photographie : Adam Stone
  • Musique : David Wingo
  • Costumes : Kari Perkins
  • Montage : Julie Monroe
  • Production : Lisa Maria Falcone, Sarah Green et Aaron Ryder
  • Sociétés de production : Everest Entertainment et FilmNation Entertainment

Distribution :

  • Matthew McConaughey  : Mud
  • Tye Sheridan  : Ellis
  • Jacob Lofland  : Neckbone
  • Reese Witherspoon  : Juniper
  • Bonnie Sturdivant : May Pearl
  • Sarah Paulson  : Mary Lee
  • Ray McKinnon : Senior
  • Sam Shepard  : Tom Blankenship
  • Michael Shannon : Galen
  • Clayton Carson : Pryor
  • Paul Sparks : Carver
  • Joe Don Baker : King




Les droits de ce document sont régis par un contrat Creative Commons

et plus précisement par le contrat Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l’Identique Licence France 2.0 de Creative Commons, plus connue sous le nom de "CC-BY-SA".


Droits d'auteur © Henri PHILIBERT-CAILLAT


4. Bande annonce





 
Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2018-04-13 09:52:35




Commentaires


*


Anti-robot
Veuillez résoudre l'opération suivante :


* obligatoire



Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>