Massacre de la Michelade nîmoise (1567)

Intérêt
Le massacre de la Michelade nîmoise a pour arrière-plan les guerres de religion qui ont déchiré la France au XVIe siècle. Il préfigure à une plus petite échelle celui des protestants par les catholiques lors de la Saint Barthélemy, le 24 août 1572.

Le 29 septembre 1567, pendant la fête de la Michelade (foire qui se tient le jour de la Saint Michel), à Nîmes, des émeutiers protestants décident de piller les églises catholiques de la ville. Mais, rapidement, ils sont frappés de folie meurtrière. Le lendemain, ils contraignent entre quatre-vingts et cent catholiques de la ville à se rassembler dans la cour de l’archevêché et les y massacrent froidement. Enfin, certains sont précipités au fond du puit qui s’y trouve : leurs corps ont été exhumés lors de travaux de rénovation entrepris trois siècles plus tard (le puits ayant été comblé entre-temps).

1. Bibliographie

  • A. de Pontécoulant, Histoire des révolutions des villes de Nismes et d’Uzès, 1820
  • D. Nisard, Histoire et description de Nîmes, 1842
  • R. Merle, Fortune de France, t. 2 En nos vertes années, 1979 (roman historique)

2. Liens externes :


Copyright © les auteurs de l’article original sur le site Wikipédia : l’encyclopédie libre et gratuite pour les sections inaltérées et – dans le cas d’une version modifiée – les auteurs de ce document sur Libre Savoir. (Dans le cas où le nombre total de contributions est supérieur au nombre affiché sur la page d’historique du document, veuillez utiliser les liens de navigation pour obtenir la liste complète des auteurs.)



Sujets Guerres de religion
Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2017-08-31 09:52:56




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>