Les Anges de la nuit de Phil Joanou

Intérêt
Ce film noir de Phil Joannou ne se contente pas d'être un simple film d'action aux péripéties spectaculaires, mais s'attache à impliquer intimement le spectateur en le plongeant dans une véritable tragédie.


Table des matières

1. Analyse

Ce film de Phil Joanou sur le déchirement d’un homme, Terry (Sean Penn), partagé entre son devoir professionnel et sa fidélité à ses anciens amis, met aux prises mafia irlandaise et mafia italienne. Douze ans après les avoir quittés, Terry retrouve, en effet, dans leur quartier de New York en butte à la spéculation immobilière, son ami Jackie (Gary Oldman), le frère redoutable et pitoyable, Eddie (ED Harris), et leur sœur, Kathleen (Robin Wright), dont il était – et continue d’être – amoureux.

Sur fond de désir de rédemption et de sens de sacrifice, le film montre combien notre milieu nous détermine et, d’une certaine façon, nous piège avec, en filigrane, l’idée selon laquelle les promesses de l’enfance et de l’adolescence ne sont pas tenues par la vie, mais gaspillées.


On relèvera – parmi les nombreux centres d’intérêt du film – un mouvement de caméra bien venu : au cœur de l’histoire, Terry, Jacquie et Kathleen se retrouvent dans l’église de leur enfance pour un intense moment d’émotion. Par un travelling arrière plein de pudeur, le réalisateur laisse ses personnages entre eux, à leur émotion, et nous fait sortir de l’église. La séquence qui suit immédiatement, après un fondu au noir, montre une scène d’amour entre Terry et Kathleen. Un enchaînement judicieux qui montre l’importance de cet amour - que ni les uns ni les autres ne savent exprimer ou faire fructifier – avant le déferlement de la violence. On gardera aussi en mémoire le règlement de compte final. Construit selon un montage alterné avec la parade des Irlandais dans New York pour la Saint Patrick, les deux séquences alternent et interfèrent en un constat de dérision totale qui naît du contraste entre le spectacle rigoureux et chatoyant (la parade ordonnée dans la rue) et la folie nihiliste de l’affrontement (la fusillade désordonnée dans le bar).

Un film violent, emporté, cruel et désespéré, placé sous le signe de la fatalité, aux personnages entiers et tragiques, qui dépeint un univers sans concession.


2. Synopsis


Après dix longues années d'absence, Terry Noonan dans le quartier de Hell's Kitchen à New York, fief des Irlandais. Il retrouve ses anciennes connaissances (Jackie, notamment) en pleine guerre avec la mafia italienne qui menace la communauté irlandaise, ainsi que Kathleen, la sœur de son son ami Jackie, avec laquelle il a vécu sa première histoire d'amour. Mais Terry est, en fait, devenu un policier infiltré dans la bande pour la mettre hors d'état de nuire. Il se sent très vite écartelé entre sa compassion pour les habitants de son vieux quartier et sa loyauté d'agent de l'ordre. Il révèle toutefois à Kathleen son véritable rôle, mais elle se refuse à lui, échaudée par les révélations de son frère sur lui : il fait partie de la bande en tant que tueur. Alors qu'il est attablé dans un bar, Jackie est contraint de tuer trois Italiens qui remettait en question son autorité sur la quartier. Convoqué à une réunion par la chef de la mafia italienne, Frank se voit intimer l'ordre de tuer son frère qui a contrevenu aux règles. Les événements se précipitent alors...


3. Fiche technique


  • Titre : Les Anges de la Nuit
  • Titre original : State of grace
  • Réalisateur : Phil Joanou
  • Année : 1991
  • Durée : 134 mn
  • Scénario : Dennis McIntyre
  • Musique : Ennio Morricone
  • Directeur de la photographie : Jordan Cronenweth

Distribution :

  • Sean Penn : Terry Noonan
  • Ed Harris: Frankie Flannery
  • Garry Oldman : Jackie Flannery
  • Robin Wright Penn : Kathleen Flannery
  • John Turturro : Nick
  • Joe Vitterelli : Borelli
  • John C.Reilly : Stevie
  • James Russo : De Marco
  • Burgess Meredith : Finn



Les droits de ce document sont régis par un contrat Creative Commons

et plus précisement par le contrat Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l’Identique Licence France 2.0 de Creative Commons, plus connue sous le nom de "CC-BY-SA".


Droits d'auteur © Henri PHILIBERT-CAILLAT


4. Bande annonce





 
Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2013-05-21 13:57:08




Commentaires


*


Anti-robot
Veuillez résoudre l'opération suivante :


* obligatoire



Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>