La Tène

Intérêt
La Tène est le nom d’une période de l’âge du fer. Le site éponyme, inventé en 1858, est situé sur le territoire communal de Marin-Epagnier, dans le canton de Neuchâtel en Suisse, sur la pointe nord-est du lac de Neuchâtel, à l’embouchure de la Thielle.

Les fouilles de la Tène, commencées en 1853 lors de la baisse du niveau des eaux, ont permis la découverte de nombreuses armes (épées) et parures. Deux ponts qui passaient sur l'antique rivière Thielle sont les points d'offrande d'un vaste sanctuaire de plein air.

Le site, qui révéla une importante quantité d’objets du IIe âge de fer et plusieurs habitats préhistoriques, donna son nom à l’âge du fer récent en 1872, lorsque l’archéologue suédois B.E. Hildebrand élabora sa chronologie, tandis que l’âge du fer ancien était nommé Hallstatt.


Table des matières

1. Systèmes chronologiques

1.1. Système de Tischler

Par la suite, la période de La Tène a été subdivisée en trois phases (par Otto Tischler en 1881) selon la forme des épées et des fibules :

  • ancienne -400 à -300 : fibule à pied libre (Duchkov) et épée à pointe effilée avec fourreau à bouterolle circulaire
  • moyenne -300 à -100 : fibule à pied rattaché au sommet de l'arc, épée plus longue et fourreau à bouterolle pointue ou légèrement arrondie
  • récente -100 au début de l'ère chrétienne : fibule avec cadre en guise de porte ardillon, épée à bout arrondi, de taille uniquement.

Ce système a servi par la suite de base pour les chronologies régionales.

1.2. Systèmes allemand (Reinecke) et français (Déchelette)

La période a néanmoins été découpée à nouveau en quatre phases (par Paul Reinecke en 1902 pour l’Allemagne, et par Joseph Déchelette qui corrige la chronologie de Tischler en 1914 pour la France). Celui-ci ajoute notamment la Tène IV pour les îles britanniques :

  • La Tène I (à partir de la seconde moitié du Ve siècle av. J.-C.)
  • La Tène II/III (jusqu'à la conquête romaine)
  • La Tène IV (réservée aux îles britanniques)

1.3. Styles artistiques de Jacobsthal

Enfin, en 1944, Paul Jacobsthal publie sa chronologie dans Early Celtic Art. Elle est fondée sur l’observation de quatre styles artistiques propres à l’espace celtique :

  • Style ancien : -500 à -400
  • Style de Wadalgesheim : -400 à -300
  • Style plastique : début du IIIe siècle
  • Style des épées hongroises : début du IIIe siècle

1.4. Synthèse

Aujourd'hui, les systèmes de Tischler (notamment appliqué à la Champagne ancienne), de Reinecke (système allemand) et de Déchelette (système français) coexistent. Paul-Marie Duval a quant à lui proposé le système synthétique et corrigé qui suit :

  • La Tène I : -475/-450 à -300/-200 (style sévère)
  • La Tène II : -300/-250 à -120/-100 (style libre)
  • La Tène III : -120/-100 à 0 (style sévère)

Finalement, on peut retenir que La Tène commence à la fin de Hallstatt et qu'elle se découpe en trois ou quatre grandes phases : au cours du IIIe siècle avant JC, vers le milieu du IIe siècle avant JC (au moment de la conquête de la Narbonnaise) et enfin, jusque vers -20 à -15, c'est-à-dire le début de la romanisation de la Gaule chevelue. Les îles britanniques sont traitées à part. Voir Celtes historiques.

2. Civilisation

La civilisation celtique de la Tène atteint les Balkans (Yougoslavie), la Grèce (prise de Delphes en -270), l'Asie Mineure (Galates en -275) la Gaule tout entière (entre la Garonne et la Seine, v. -500), l'Espagne (Celtibères, v. -500).

Conséquence d'une crise interne, de la réorganisation des circuits commerciaux ou des luttes entre Grecs et Etrusques pour le contrôle des échanges, les citadelles des Celtes du premier âge de fer, poumon des relations commerciales sont abandonnées les unes après les autres vers -500 au profit d'un mode de vie plus rural dominé par une chefferie guerrière. Des régions se distinguent comme les nouveaux centres de la civilisation celtique au Ve siècle : la Rhénanie (culture de l'Hunsrück Eifel, la Bohême, la Champagne et les Ardennes. Une lente évolution se produit dans les coutumes et les productions. On trouve le stamnos étrusque (vase contenant le vin pur) dans les tombes riches du Ve siècle : à la Motte-Saint-Valentin (Haute-Marne) ou à Altrier (Luxembourg). Le miroir importé d'Etrurie, où son imitation, est fréquent dans les sépultures féminines (Utliberg, près de Zurich, la Motte-Saint-Valentin). Les mobiliers funéraires laissent entrevoir une moindre disparité sociale entre les puissants et le reste du peuple. Les importations méditerranéennes baissent, les bijoux sont moins somptueux. Les sépultures des chefs perdent de leur monumentalité, en conservant leur mobilier type : le poignard de parade fait place à la panoplie guerrière complète, le char à deux roues, plus léger et rapide, remplace le char de parade.

En Champagne, les vastes cimetières du second âge de fer comportent, signe d'un peuplement dense, des tombes plates sans tumulus, creusées dans le sol crayeux. Les tessons de céramiques retrouvés présentent des caractères régionaux « marniens » (vase de la Cheppe). Des œnochoés étrusques (Somme-Bionne, Somme-Tourbe et Sept-Saulx) attestent des relations avec l'Etrurie. Les hommes les plus importants (150 tombes) sont inhumés sur leur char à deux roues, généralement armé et portent un casque pointu en bronze. Plus nombreux, les fantassins ne gardent que leurs armes : épées, lances et javelots. Les femmes ont des agrafes de ceinture, des fibules, des bijoux comme le torque, qui porté dés l'adolescence, paraît investit d'une signification sacrée. Le Ve et le début du IVe siècle jouissent d'une grande stabilité, sensible dans les productions. La société semble assez égalitaire. La prédominance nette des tombes féminines marque cependant le départ progressif des hommes.

3. Chronologie du second Âge du fer

  • vers -600 (Hallstatt) fondation de la colonie phocéenne de Massalia sur le territoire des Ségobriges
  • -396 Les Gaulois franchissent les Alpes à l'initiative d'Ambigat, le roi des Bituriges (Sénons, Andes, Insubres et Boïens)
  • -386 Défaite des Romains face aux Sénons sur l'Allia. 30 000 Celtes menés par Brennus rançonnent Rome
  • -367 Des mercenaires celtes sont engagés contre les Thébains dans un corps expéditionnaire de Syracuse
  • -332 Traité de paix entre Rome et les Sénons
  • -232 Le territoire des Sénons (ager gallicus) est confisqué par Rome
  • -216 Incursion d'Hannibal en Gaule cisalpine. Soulèvement des Boïens contre Rome.
  • -125 Conquète de la Narbonnaise
  • Vers -82 à -44 Les Boïens de Pannonie sont victimes de l'attaque des Daces menés par leur roi Burebistas. Destruction de l'oppidum de Bratislava.
  • -58 Commencement de la guerre des Gaules
  • -52 Défaite de l'armée gauloise de Vercingétorix à Alésia. Le chef gaulois est fait prisonnier par Jules César
  • -51 Défaite des vaincus d'Alésia qui s'étaient réfugiés à Uxellodunum : la Gaule chevelue est romaine.
  • -9 à -6 L'oppidum de Stradonice (Bohême) est incendié, probablement par les Germains : invasion des Marcomans.

La Tène donne l’adjectif laténien(ne). La période précédente est Hallstatt.


Copyright © les auteurs de l’article original sur le site Wikipédia : l’encyclopédie libre et gratuite pour les sections inaltérées et – dans le cas d’une version modifiée – les auteurs de ce document sur Libre Savoir. (Dans le cas où le nombre total de contributions est supérieur au nombre affiché sur la page d’historique du document, veuillez utiliser les liens de navigation pour obtenir la liste complète des auteurs.)








Taille du texte


Partager sur :



 


Sujets Site archéologique · Monde celtique
Lieux 47.0043885° N ; 7.0196632° E ; Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2016-10-25 16:54:27




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>