Gaule chevelue

Intérêt
La Gaule chevelue (en latin, gallia comata ) est une image employée par Jules César dans son Commentaire sur la Guerre des Gaules pour désigner la Gaule non soumise à Rome avant qu’il n’entreprenne la conquête des territoires correspondants, à savoir les terres situées entre les Pyrénées et le Rhin, entre -58 et -51.

Selon ce dernier, elle était divisée en trois parties : l’Aquitaine, la Belgique et la Celtique proprement dite. Cette notion ne correspond donc à aucune unité politique et les innombrables peuples qui habitaient cette Gaule « indépendante » – regroupés en 64 pagi, c’est-à-dire « pays » après la conquête romaine – offraient vraisemblablement une grande diversité culturelle.

Ainsi, si l'organisation sociale des peuples belges, dont César mentionne la bravoure, était vraisemblablement comparable à des chefferies héréditaires dans le nord de la Gaule, chez les Arvernes ou chez les Éduens, une puissante oligarchie dotée d'une magistrature mal connue (les « vergobrets ») avait supplanté la monarchie avant la fin du IIe siècle av. J.-C. À l'origine de la campagne militaire romaine, les puissants Éduens n'hésitèrent pas à s'allier à Rome contre les Arvernes.


Thème:Monde celtique



Sujets Article incomplet
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-03 16:41:31




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>