Duc

Intérêt
Duc (dux, ducis) dérive du verbe latin diriger.

À l’origine, la qualité de duc est un commandement militaire conféré dans l’armée romaine du Bas-Empire. Il apparaît au IIIe siècle et ne constitue pas, alors, une charge régulière : les duces sont des commandants placés à titre exceptionnel à la tête de détachements ou chargés d’une expédition importante ; ils n’ont pas en charge un secteur géographique déterminé.

À partir de Dioclétien (284 – 305), la réorganisation de l’armée pour une meilleure défense des frontières de l’empire fait des ducs les commandants militaires d’une région frontalière précise : les premiers connus sont Aurelius Januarius, duc de Pannonie Seconde (293) et Firmianus, duc du limites Scythe en 286 – 305.

Plusieurs « duchés » sont créés sur ce modèle au IVe siècle, selon les besoins d'assurer une meilleure défense d'un territoire spécifique : des ducs sont ainsi mentionnés pour la Pannonie seconde, la Tingitane, la Tripolitaine, l'Égypte et la Thébaïde, l'Euphrate, la Mésopotamie, l'Orient, l'Arabie, Osrhoène, l'Arménie, la Phénicie, l'Isaurie et la Scythie.

Recrutés dans l'ordre équestre jusqu'au règne de Valentinien (364 – 375), ces ducs doivent en principe assurer le recrutement, la justice militaire et maintenir la paix dans leur secteur.

Sous Honorius (393 – 423) treize ducs sont connus en Orient et douze en Occident : ils commandent alors les troupes frontalières (ou limitanei) qui ont désormais une importance réduite par rapport aux troupes mobiles (les comitatenses et pseudocomitatenses, placés quant à eux sous le commandement des « maîtres de la milice » et des empereurs depuis Constantin).

Parmi ces ducs, ceux qui participent à des campagnes militaires aux côtés de l’empereur peuvent recevoir le titre de « comte » (comites).

Comme dans le cas des comtes, les commandements militaires romains sont ensuite repris dans les royaumes barbares en Occident.

À la fin de la période mérovingienne et à l'époque carolingienne, sont constitués les duchés dit « nationaux », parce qu'ils correspondent au territoire d'une ethnie soumise au roi des Francs : ce sont la Thuringe et la Bavière, dont la création accompagne l'expansion franque en Germanie. Ces duchés sont une division d'ordre politique, inférieure au « royaume » auquel ils appartiennent : ils sont attribués à des proches du roi (ou de l'empereur, sous Charlemagne), souvent des membres de la famille royale dignes de confiance.

Ils sont d'autre part distincts des « marches », créées par Charlemagne dans les territoires frontaliers récemment intégrés à l'empire et qui ne font pas partie de l'ancien royaume des Francs. Ces dernières sont placées sous le commandement d'un marquis ou margrave, qui dispose de pouvoirs militaires renforcés.

Au Moyen Âge, les duchés deviennent en général les plus grandes principautés (des exceptions existent cependant, comme le duché d'Uzès, en Languedoc) alors que « duc » devient un titre de noblesse, théoriquement supérieur à celui de « comte » et porté par les grands vassaux du roi. En France, les duchés les plus importants sont :

  • le duché de Bourgogne : ce duché est sans lien avec l'ancien royaume des Burgondes : il est formé à la fin de la période carolingienne par la réunion de plusieurs comtés en une marche, puis un duché ;
  • le duché de Bretagne ;
  • duché de Lorraine parfois scindé en Haute-Lorraine, ou duché de Bouillon, et Basse-Lorraine ;
  • le duché de Normandie ;

À la fin du Moyen Âge, le duché et la pairie sont attribués à des seigneuries moins importantes :

  • duché d'Alençon
  • duché d'Orléans

Comme les privilèges, les titres nobliaires sont abolis à la Révolution, puis rétablis du Premier Empire jusqu'au Second Empire. Un certain nombre de ducs sont alors créés, comme titre honorifique :

  • le maréchal Pélissier est fait duc de Malakoff, le 22 juillet 1856, pour avoir dirigé la prise de Sébastopol pendant la guerre de Crimée dont la Tour Malakoff fut la position clé.
  • la maréchal de Mac-Mahon est fait duc de Magenta, le 5 juin 1859, après la bataille de Magenta.

Désormais les titres de duc sont seulement maintenus en France.

Voir aussi

Des variantes du titre de duc sont apparues à l'époque moderne, notamment dans l'Empire des Habsbourgs :

  • grand-duc
  • archiduc
  • Liste des duchés et comtés français

Copyright © les auteurs de l’article original sur le site Wikipédia : l’encyclopédie libre et gratuite pour les sections inaltérées et – dans le cas d’une version modifiée – les auteurs de ce document sur Libre Savoir. (Dans le cas où le nombre total de contributions est supérieur au nombre affiché sur la page d’historique du document, veuillez utiliser les liens de navigation pour obtenir la liste complète des auteurs.)

Thème:armée romaine Thème:Moyen Âge



Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-03 16:41:26




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>