Créance de Sang de Clint Eastwood

Intérêt
Ce film plutôt tardif de Clint Eastwood – peu souvent évoqué – n'est pourtant pas sans intérêt ne serait-ce que dans la mesure où il prend en compte – lucidement et non sans malice - la conscience de son âge par le réalisateur...


Table des matières

1. Analyse


Clint Eastwood retrouve le thriller avec ce film doté d’un scénario solide qui met en scène une histoire originale, complexe mais cohérente. On pourrait y voir un « Inspecteur Harry » qui aurait passablement vieilli et serait devenu plus humain mais aurait gardé toute sa détermination et sa passion pour la justice. Pour le réalisateur, d’ailleurs, l’âge semble l’un des enjeux du film : la poursuite initiale du tueur, éprouvante, fait sentir, d’emblée, le poids physique des années. Et c’est le portrait d’un homme diminué par sa transplantation cardiaque (activités réduites, prises quotidienne de cachets, surveillance médicale constante, voix cassée, souffle court, etc.) que Clint Eastwood dresse de façon lucide, voire masochiste. Mais le tableau n’est pas entièrement négatif : ce corps usé, dont les cicatrices de l’opération sont fréquemment montrées, offre une peau tendue sur des muscles saillants, sans la moindre graisse. Bref, ce buste complaisamment exposé signifie que le vieil homme peut encore séduire, comme le montre la suite du film. Le réalisateur Clint Eastwood rassure donc les admirateurs de l’acteur Clint Eastwood : il vieillit mais il conserve son charisme ! D’ailleurs, le mystère du crime – dont l’opacité n’a pas été dissipée par la police – le sera par Terry McCaleb lui-même au cours d’une enquête lente, méthodique, d’abord erronée puis corrigée, comme il se doit.

Il faut mentionner l’originalité du propos : à aucun moment, le réalisateur ne se joue du spectateur. Bien au contraire, il lui permet de l’accompagner tout au long d’une enquête dont il est tenu au courant à mesure que les indices sont révélés. C’est même l’intérêt de ce film que de permettre un suivi de l’enquête par le spectateur lui-même : Clint Eastwood fait en sorte que nous soyons en phase avec McCaleb ; que nous nous trompions avec lui ; que nous comprenions avec lui ; que nous en sachions autant que lui. MCCaleb découvre d’ailleurs l’indice décisif en même temps que nous le découvrons ! Jusqu’à la fin, nous participons donc à l’enquête. D'autre part, les problèmes moraux liés à la transplantaion sont non seulement abordés mais longuement débattus (cf. le plan récurrent de l'enfant qui attend, sur son lit d'hôpital, un donneur). Bref, ce film sur la vieillesse et la déchéance est si habilement construit et réalisé qu’il pousse, paradoxalement, à s’identifier à l’acteur Clint Eastwood et à partager son narcissisme : il faut saluer le talent de réalisateur de Clint Eastwood ! Une réserve est à faire toutefois en ce qui concerne le combat final, bien peu original par rapport à ce qui précède. Sans être excellent, Créance de sang est, en définitive, un bon Clint Eastwood à apprécier, séquence après séquence, comme on le fait d’un vieil ami que l’on retrouve avec plaisir. En lui souhaitant "longue carrière !" ou, comme on dit chez moi en Provence, « Longo mai ! »...


2. Synopsis


Agent confirmé et réputé du FBI, Terry McCaleb est sur la piste d'un tueur en série particulièrement difficile à arrêter en ce sens qu'il déjoue les recherches avec habileté. Il a, par ailleurs, pour habitude de laisser des messages écrits en lettres de sang. Pourtant McCaleb est sur le point de mettre la main sur lui lorsqu'il s'écroule, victime d'un infarctus. Il doit alors subir une transplantation cardiaque qui le tient éloigné de toute activité pendant de longs mois.

Deux années passent et McCaleb mène une vie de « jeune retraité » qui ne pense plus, désormais, qu'à ses soucis de santé. Mais une jeune femme, Graciela Rivers, prend contact avec lui et lui révèle qu'elle est la sœur de celle dont le cœur lui a été transplanté et qui a été la victime d'un tueur. Graciela lui demande d'enquêter sur la mort, jusqu-là inexpliquée, de sa sœur tuée, sans raison apparente, dans une supérette. McCaleb se sent obligé de donner satisfaction à la jeune femme en honorant ce qu'il estime être « une créance de sang ». Flanqué de Buddy Noone, son ami décontracté, McCaleb se lance donc dans une enquête pour retrouver le meurtrier de Gloria, une enquête qui s'avère d'autant plus difficile qu'il n'est plus, physiquement, le même...


3. Fiche technique


  • Titre original : Blood work
  • Durée : 106 mn
  • Sortie : ’2002
  • Réalisateur : Clint Eastwood
  • Scénario : Brian Helgeland (d’après le roman de Michael Conolly)
  • Musique : Lennie Niehaus
  • Décors : Henry Bumstead
  • Costumes : Deborah Hopper
  • Photographie : Tom Stern
  • Montage : Joel Cox
  • Producteurs : Clint Eastwood et Julie Hoyt
  • Société de production : Malpaso Production et Warner Bros

Distribution :

  • Clint Eastwood : Terry McCaleb
  • Jeff Daniels : Jasper Noone
  • Anjelica Huston : Dr Bonnie Fox
  • Wanda de Jesus : Graciella Rivers
  • Paul Rodriguez : Inspecteur Ronaldo Arrango
  • Tina Lifford : Inspecteur Jaye Winston
  • Dylan Walsh : Inspecteur John Waller
  • Mason Lucero : Raymon Torres
  • Gerry Becker : M. Toliver
  • Rick Hoffman : James Lockridge



Les droits de ce document sont régis par un contrat Creative Commons

et plus précisement par le contrat Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l’Identique Licence France 2.0 de Creative Commons, plus connue sous le nom de "CC-BY-SA".


Droits d'auteur © Henri PHILIBERT-CAILLAT


4. Bande annonce




Créance de Sang de Clint Eastwood




Taille du texte


Partager sur :



qr-code
 


Sujets Licence Creative Commons Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique
 
Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2020-09-01 10:25:11




Commentaires


*


Anti-robot
Veuillez résoudre l'opération suivante :


* obligatoire



Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>