Clint Eastwood

Intérêt
Figure légendaire du cinéma américain, Clint Eastwood occupe une place à part dans l'industrie hollywoodienne.
Table des matières

1. Présentation

Devenu célèbre en jouant dans les westerns-spaghettis de Sergio Leone, Eastwood enchaîna les succès dès la fin des années 60 et marqua le cinéma de son empreinte en interprétant, notamment, l’inspecteur Harry, film à succès qui connaîtra cinq suites. Mais si il est définitivement entré dans la légende, c’est en devenant réalisateur dès 1971 et avec succès et brio, fait assez rare pour être souligné. Ses nombreux films n’ont pas seulement été bien accueillis par le public, mais aussi et surtout par la critique. Ainsi, le grand Clint est devenu un réalisateur à part entière, et dont le talent ne faiblit pas, même à 75 ans passés. La preuve en est le récent succès de son dernier film: Million Dollar Baby qui a remporté tous les suffrages et lui a valu quatre statuettes aux derniers Oscars. Portrait d’un homme singulier.

2. Premiers pas

Clinton Eastwood Jr. naît le 31 mai 1930 à San Francisco, en Californie. Les Eastwood déménageront beaucoup les dix prochaines années et Ruth, la mère de Clint, donne à son fils une petite soeur en 1935. C’est en 1941 que Clint éprouve son premier choc cinématographique lorsque son père l’emmène voir Yankee Doodle Dandy. En 1944, à l’âge de quinze ans, il fait ses débuts de comédiens en jouant dans la pièce de théâtre de son lycée. Sa passion pour le jeu ne le quittera plus. Diplômé en 1948, il envisage de poursuivre ses études pour se spécialiser en musique (il joue du piano) lorsqu'il est appelé par l'armée en 1951 pour être enrollé durant la guerre de Corée. Là, il rencontre plusieurs personnes de l'industrie du cinéma, dont un assistant réalisateur de la Columbia. Tous l'encouragent à se lancer dans le métier d'acteur. Ayant fini son service en 1953, il se marie la même année avec Maggie Johnson.

3. Débuts difficiles

En 1954, il passe un essai filmé et se retrouve engagé par la Columbia qui lui fait signer un contrat de quarante semaines. Il enchaîne alors les petits rôles dans de nombreuses séries B et autres films obscurs tels que Francis in the Navy, Tarantula, Revenge of the Creature... Délivré de son contrat avec Columbia en 1956, Clint apparaît dans de petits films et séries télé, doit parfois se trouver des jobs tels que creuser des piscines pour pouvoir vivre. Ses débuts sont donc difficiles, comme ceux de bon nombre de ses camarades. "Être un jeune homme rêvant d'être acteur dans les années 50, ça n'était pas si évident." se souviendra-t-il des années plus tard. En 1958 enfin, il décroche un rôle à la télévision qui lui permettra de manger à sa faim durant les sept prochaines années: celui de Rowdy Yates dans la série Rawhide.

4. Le mythe du cowboy

Rawhide, série de western, connaît un succès immédiat et lance la carrière de Clint Eastwood. Le programme durera sept ans et Eastwood finira par devenir la véritable star de la série. C’est à cette époque-là que l’acteur commence à forger son image de cowboy mythique, mutique et dur à cuire. Mais Eastwood finit par se lasser du personnage de Rowdy, qui ne recèle pas la moindre part d’ombre. Parallèlement à la série, Eastwood enregistre plusieurs disques et singles. C’est en 1964 que sa carrière prend un tour décisif: il accepte de jouer le rôle principal du film Pour une poignée de dollars, réalisé par un cinéaste italien jusqu’alors inconnu: Sergio Leone.

Le film raconte l'histoire d'un cowboy dont personne ne connaît le nom qui arrive dans une petite ville du Mexique déchirée par l'affrontement de deux bandes rivales: l'une dirigée par le shériff John Baxter, complice des Indiens, et l'autre par Ramon Rojo. Le héros prend parti pour la bande de Rojo et flingue plus vite que son ombre ses assaillants. Il finira par se retourner contre ses alliés qui ont capturé une jeune femme et quittera la ville après avoir fait un peu de "ménage". Le film est un succès international et apporte une notoriété immédiate à Clint Eastwood, qui est dès lors surnommé en Europe El Cigarillo. L’année suivante, il enchaîne avec la suite du film de Leone: Pour quelques dollars de plus, puis, en 1966, il tourne le dernier film de la trilogie de Leone où il incarne le cowboy Personne: Le bon, la brute et le truand, qui deviendra un grand classique du western. C’est cette même année que s’achève Rawhide. Devenu une star internationale de cinéma grâce à Leone, Eastwood peut porter sa carrière d’acteur vers les sommets. A la fin des années 60, il continue de jouer dans des westerns comme Pendez-les haut et court et Un shériff à New York, qui remportent de grands succès aux Etats-Unis. Et, pour couronner le tout, en mai 1968 naît le premier enfant de Clint, Kyle. La même année il crée sa société de production: Malpaso ("mauvais pas").

5. Les années 70: l'apogée

Les années 70 démarrent fort pour Eastwood, qui joue successivement dans De l’or pour les braves et Sierra Torride. En 1971, il est couronné d’un Goden Globe qui le consacre "première star mondiale". Et, en dépit de l’échec commercial aux Etats-Unis du film Les proies , dirigé encore une fois par Don Siegel, sa carrière reste au top. 1971 est une année importante pour Eastwood, qui fait ses débuts de metteur en scène avec le thriller psychologique Un frisson dans la nuit. C’est le début d’une carrière de cinéaste des plus prolifiques. Autre événement d’importance cette même année, la sortie du violent et controversé Inspecteur Harry, qui assoit la notoriété de l’acteur et le propulse au panthéon hollywoodien.

Dans ce film, où il incarne un flic aux méthodes pour le moins expéditives, Eastwood remplaçait au pied levé Frank Sinatra après que l'acteur ait été blessé. Immense succès, L’Inspecteur Harry connaîtra cinq suites, de qualité variable. En 1972 naît sa fille Alison et en 1973 il réalise son second long-métrage, un western mystique nommé L’homme des hautes plaines. Dans la foulée, il tourne un troisième film en tant que réalisateur: Breezy dans lequel, pour la première fois, il ne joue pas. Le reste de la décennie est marquée pour Clint Eastwood de grands succès, à la fois en tant qu'acteur et réalisateur. Il entre dans l'histoire en devenant le seul acteur à figurer dans le top ten du box office une décennie entière. Il se sépare de Maggie Johnson.

6. Les années 80: un succès déclinant

Les années 80 seront marquées pour Clint Eastwood de succès plus relatifs. Il ne jouera pas dans de vrais grands films comme cela avait été le cas dans les années 70 et même si sa carrière reste brillante, son succès commence à décliner. L’année 1980 commence pourtant bien lorsqu’il reçoit le Lifetime Achievement Award à la cérémonie des People’s Choice Awards. La même année sort une autre de ses réalisations, dans laquelle il tient le rôle principal: Bronco Billy, une comédie de western, qui sera un échec commercial en dépit de son indéniable qualité. Suivent Firefox, l’arme absolue et Honkytonk Man, deux films qu’il réalise, ainsi que le quatrième film de la série des Inspecteur Harry: Sudden Impact, qu’il réalise lui-même et qui est jugé par certains comme étant le meilleur de cette série de cinq films. En 1985, il effectue un bref retour au western en réalisant et interprétant Pale Rider, un film brillant. L’année suivante, il devient maire de la petite ville de Carmel, en Californie, dont il était tombé amoureux dans les années 50 en effectuant son service militaire. Il dirigera la ville pour les deux prochaines années. Après un cinquième et ultime volet de L’Inspecteur Harry: La dernière cible, il réalise Bird, sur le génie du jazz Charlie Parker, dont il est un grand admirateur depuis le jour où il a assisté à l’un de ses concerts en 1945. Le film est une réussite et obtient un très bon accueil critique. On lui décerne le Golden Globe du meilleur réalisateur. Enfin, il achève la décennie par un bide: Pink Cadillac.

7. Les années 90: la maturité du cinéaste

Une décennie qui voit le retour en force du grand Clint, qui assoit sa notoriété de cinéaste en réalisant des films tels que Chasseur blanc coeur noir, Impitoyable (qui lui vaudra de nombreuses récompenses dont l’Oscar du meilleur film et celui du meilleur réalisateur) ou encore l’émouvant Sur la route de Madison, un film sentimental où il forme un couple irrésistible avec Meryl Streep. Clint Eastwood s’impose donc comme un cinéaste majeur de cette décennie et il est enfin reconnu par ses pairs. En revanche, Un monde parfait, avec Kevin Costner dans le rôle principal, reçoit un accueil plus mitigé, bien qu’il s’agisse d’un excellent film humaniste. En 1996 il se remarie avec Diana Ruiz, qui lui donne une petite fille la même année. Il réalise également Les pleins pouvoirs, Minuit dans le jardin du bien et du mal et Jugé Coupable.

8. Aujourd'hui: un réalisateur majeur au plus haut de sa forme

En ce début d’années 2000, avec la sortie des films Space Cowboys et Créance de sang, on ne mise plus vraiment sur le cinéaste, qu’on dit vieillissant. Clint Eastwood fera mentir ses détracteurs en réalisant en 2003 le très sombre mais excellent Mystic River, qui est vu par certains comme un chef d’oeuvre. En adaptant le roman de Dennis Lehane, Eastwood met dans le mille et signe un de ses films les plus sombres et les plus désenchantés. Cette histoire de vies déchirées et de vengeance connaît un grand succès, aussi bien public que critique, bénéficiant d’un bouche à oreille plus que flatteur. Le film, entre autres récompenses, consacrera Sean Penn et Tim Robbins aux Oscars.

Et, alors qu’on croyait qu le cinéaste avait atteint son apogée sort Million Dollar Baby, un mélo qui se déroule dans le milieu de la boxe. L’histoire est celle de Frankie Dunn (interprété par Eastwood), entraîneur de boxe bileux qui accepte à contrecoeur d’entraîner une jeune femme novice de trente ans, Maggie, et la propulsera aux sommets. C’est avant tout un film sur les rapports humains, amer et mélancolique mais d’un impact émotionnel impressionnant. Public et critique ne s’y trompent pas et font une véritable ovation au film, qui remporte quatre des plus prestigieuses récompenses aux Oscars: meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice pour Hilary Swank (deuxième statuette de sa jeune carrière), meilleur acteur dans un rôle secondaire pour Morgan Freeman. Et déjà, on dit de ce film qu’il est un des meilleurs de la carrière du cinéaste, qui fait également là son retour en tant qu’acteur alors qu’il avait déclaré ne plus jouer dans ses films. Bien lui a pris d’interpréter Frankie Dunn: c’est là un de ses rôles les plus bouleversants, à fleur de peau. Et, d’ores et déjà, le grand Clint a commencé le tournage de son prochain film: Flags of our Fathers. Ne doutons pas qu’il saura une fois encore nous surprendre. Comme il l’a dit en recevant son trophée de meilleur réalisateur, il est encore là pour longtemps.

9. Filmographie exhaustive

1955: Revenge of the Creature

         Francis in the Navy
         
         Lady Godiva
         
         Tarantula

1956: Never Say Goodbye

         Star in the Dust
         
         Away All Boats
         
          The First Traveling Saleslady

1957 Escapade in Japan

1958 Lafayette Escadrille

         Ambush at Cimarron Pass

1964 Pour une poignée de dollars

1965 Et pour quelques dollars de plus

1966 Le bon, la brute et le truand

         The Witches

1968 Pendez-les heut et court

         Un shériff à New York

1969 Quand les aigles attaquent

           La kermesse de l’ouest

1970 De l’or pour les braves

         Sierra Torride

1971 Les proies

        Un frisson dans la nuit (acteur et réalisateur)
          
        L’Inspecteur Harry

1972 Joe Kidd

1973 L’homme des hautes plaines (acteur et réalisateur)

          Breezy (réalisateur)
          
         Magnum Force

1974 Le Canardeur

1975 La Sanction (acteur et réalisateur)

1976 Josey Wales, hors-la-loi (acteur et réalisateur)

          L’Inspecteur ne renonce jamais

1977 L’épreuve de force (acteur et réalisateur)

1978 Doux, dur et dingue

1979 L’évadé d’Alcatraz

1980 Bronco Billy (acteur et réalisateur)

          Any Which Way You can

1982 Firefox, l’arme absolue (acteur et réalisateur)

          Honkytonk Man (acteur et réalisateur)
 

1983 Sudden Impact: le retour de l’inspecteur Harry (acteur et réalisateur)

1984 City Heat

           La corde raide

1985 Pale Rider (acteur et réalisateur)

1986 Le maître de guerre (acteur et réalisateur)

1988 La dernière cible

          Bird (réalisateur)

1989 Pink Cadillac

1990 Chasseur blanc coeur noir (acteur et réalisateur)

          La Relève (acteur et réalisateur)

1992 Impitoyable (acteur et réalisateur)

1993 Dans la ligne de mire

          Un monde parfait (acteur et réalisateur)

1995 Sur la route de Madison (acteur et réalisateur)

1997 Les pleins pouvoirs (acteur et réalisateur)

          Minuit dans le jardin du bien et du mal (réalisateur)

1999 Jugé Coupable (acteur et réalisateur)

2000 Space Cowboys (acteur et réalisateur)

2002 Créance de sang (acteur et réalisateur)

2003 Mystic River (réalisateur)

2004 Million Dollar Baby (acteur et réalisateur)

L’auteur de ce document est Cécile Desbrun.

Copyright © Cécile Desbrun.



Sujets Licence GFDL
Catégorie (1) Personnalités du cinéma 
 
Mots-clef 1930  acteur  Clint Eastwood 
Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2017-06-26 09:12:42




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>