Âge du fer

Intérêt
L’Âge du fer désigne à l’origine une période de la préhistoire ou de la protohistoire européenne caractérisée par l’usage de la métallurgie du fer. L’invention d’un « âge du fer » est due au chercheur danois C.J. Thomsen qui eut en 1816 l’intuition de l’emploi successif par l’humanité de la pierre, du bronze et du fer, alors qu’il devait classer les antiquités nationales.

Thème:Histoire

Préhistoire

Protohistoire

Histoire

Âge du bronze

Âge du fer

Antiquité


Aujourd'hui, il est admis que cette période succède, en Europe et au Proche-Orient, à l'âge du bronze et précède l'entrée des civilisations concernées dans l'histoire. L'âge du fer débute vers -1100 dans le monde méditerranéen et vers -800 à -700 dans le nord de l'Europe.

Toutefois, comme pour les autres périodes de la préhistoire, les limites chronologiques de l'âge du du fer varient considérablement selon l'aire culturelle et selon l'aire géographiques considérées. De plus, certaines civilisations n'ont jamais connu d'âge du fer tout en connaissant très tôt certaines caractéristiques d'un développement social et/ou technique important. C'est par exemple le cas des civilisations précolombiennes.

Aussi, la notion d'âge du fer ne doit pas s'entendre aujourd'hui comme une notion chronologique ou comme un stade d'évolution, mais simplement comme l'indice d'une technique qui influença durablement et en profondeur certaines sociétés, en particulier en Europe continentale.

Notamment, les Achéens (dans la Grèce archaïque), les Celtes (dont les sites de Hallstatt et La Tène servent de référence à la chronologie de l'âge du fer) ou les Germains entrent parmi les civilisations qui ont connu un âge du fer.

Par la suite, l'âge du fer a été subdivisé en deux catégories, nommées d'après des sites éponymes, qui correspondent à un état de civilisation, plus qu'à une période :

Les complexes techno-économiques de l'âge du fer en Europe

À défaut de connaissances étendues sur les ensembles culturels et politiques de l’âge du fer, la culture matérielle des civilisations européennes permet de dessiner, durant cette période, de grands ensembles géographiques à l’intérieur desquels le matériel des fouilles présente une remarquable homogénéité tant en termes de technique qu’au niveau des décors. Ces ensembles ou complexes techno-économiques persistent durant les deux âges du fer, « se dilatant et se contractant au gré des circonstances » (Patrice Brun dans Le premier âge du fer : princes et princesses de la Celtique, Paris, 1987).

  • Complexe atlantique : Grande-Bretagne, Wallonie, Ouest de la France, Pays basque
  • Complexe nordique : Flandre, Danemark, Scandinavie
  • Complexe lusacien : Pologne, nord des Carpathes
  • Complexe nord-alpin : Lyonnais, Savoie, Jura, Suisse (qualifié de celtique par Hérodote dès le Ve siècle avant notre ère.
  • Complexe ibérique : péninsule ibérique (hors Portugal et Pays basque)
  • Complexe italique : péninsule italique et Alpes du sud
  • Complexe carpathique : bassin danubien et Carpathes
  • Complexe grec : Grèce et Crête

Copyright © les auteurs de l’article original sur le site Wikipédia : l’encyclopédie libre et gratuite pour les sections inaltérées et – dans le cas d’une version modifiée – les auteurs de ce document sur Libre Savoir. (Dans le cas où le nombre total de contributions est supérieur au nombre affiché sur la page d’historique du document, veuillez utiliser les liens de navigation pour obtenir la liste complète des auteurs.)







Taille du texte


Partager sur :



 


Contenu sous droits d'auteur — Dernière mise-à-jour : 2010-06-03 18:02:33




Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>