Œuvres cinématographiques (page 3)




Œuvres cinématographiques : films en long-métrage, courts-métrages, reportages, séries télévisées…


127 contenus distincts sont actuellement enregistrés sous cette catégorie.

1234567

Le Lauréat (The Graduate) de Mike Nichols



En hommage à Mike Nichols qui vient de nous quitter... Sorti dans la période cruciale de la fin des années 1960 et porté par la musique inspirée de Simon et Garfunkel, Le Lauréat demeure à jamais l’hymne à la jeunesse et à la liberté pour toute une génération. Revu à notre époque, ce film touche encore par sa fraîcheur et la force de son propos.


Le Lauréat (The Graduate) de Mike Nichols

Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc



Ce film de Michel Blanc mérite d'être signalé pour le regard sans concession qu'il porte sur la comédie humaine et pour une réalisation qui excelle à brasser les destins des personnages.

 


Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc

Respiro de Crialese



Il y a une dizaine d'années, Emanuele Crialese connut un succès d'estime avec ce film qui dépeignait, sur l'île de Lampedusa, un monde immuable et naturel bouleversé par un simple désir d'évasion.

 


Respiro de Crialese

Délivrance de John Boorman



Il est des films qui marquent durablement la mémoire des cinéphiles. Délivrance de John Boorman a conservé le même pouvoir de fascination et la force de son propos plus de quarante années plus tard.

 


Délivrance de John Boorman

Créance de Sang de Clint Eastwood



Ce film plutôt tardif de Clint Eastwood – peu souvent évoqué – n'est pourtant pas sans intérêt ne serait-ce que dans la mesure où il prend en compte – lucidement et non sans malice - la conscience de son âge par le réalisateur...


Créance de Sang de Clint Eastwood

Plein soleil de René Clément



Ce film de René Clément imposa Alain Delon comme un acteur de premier plan et reste l'un des grands classiques du cinéma français grâce à ses interprètes (Marie Laforêt et Maurice Ronet), à une peinture de la condition humaine - notamment, de l'ambiguïté des désirs -, servie par une mise en scène somptueuse et d'une grande modernité.

 


Plein soleil de René Clément

Christine de Carpenter



Réalisé en 1983 d’après un roman éponyme de Stephen King, Christine, le film de Carpenter est considéré, à juste titre, comme une réussite du genre fantastique.

 


Christine de Carpenter

Thelma et Louise de Ridley Scott



Le genre du road movie met en scène le plus souvent des personnages masculins confrontés à des événements violents requérant virilité et courage. Ridley Scott, à l’inverse, construit son film sur les (més)aventures de deux jeunes femmes. L’édition Blu-ray restitue au film toute sa beauté tragique.


Thelma et Louise de Ridley Scott

L'Homme du train de Patrice Leconte



Ce film de Patrice Leconte renoue avec l’inspiration de «Tandem» (1987) en confrontant, une nouvelle fois, un duo de personnages - et d’acteurs -, à travers une histoire simple. Avec la même réussite. Un film à voir et à revoir.

 


L\'Homme du train de Patrice Leconte

La Vie de David Gale d'Alan Parker



Ce film d’Alan Parker renoue avec ses réalisations les plus achevées (Midnight express, Mississipi burning, Angel Heart), et nous offre un beau moment de cinéma tant par la richesse de ses thèmes et la grande originalité de son scénario que pour une réalisation qui utilise avec bonheur les codes du thriller.

 
Mots-clef USA  peine de mort  film  drame  2002  Alan Parker 


La Vie de David Gale d\'Alan Parker

Photo obsession de Romanek



En hommage à Robin Williams qui vient de disparaître. Prix Spécial du Jury de Deauville en 2002, Photo obsession révèle un réalisateur de talent, Mark Romanek, dont on peut s’étonner qu’il ait dû attendre 2010 pour tourner un autre film (Never let me go).

 


Photo obsession de Romanek

A l'ombre de la haine de Forster



Ce film de Mark Forster - qui a permis à Halle Berry d'obtenir l'Oscar de la Meilleure actrice - se révèle être un mélodrame (psychologique et social) au sens noble du terme, en même temps qu'un intéressant regard sur les rapports entre Américains blancs et noirs.


A l\'ombre de la haine de Forster

In the Bedroom de Todd Field



Ce film de Todd Field propose une réalisation toute en retenue pour aborder une situation et des événements dramatiques. Une façon pour le réalisateur de mettre en accord le fond et la forme et de montrer, à ce niveau, un respect inhabituel et attachant pour ses personnages.


In the Bedroom de Todd Field

24 heures chrono



Alors qu'une nouvelle saison occupe depuis quelques semaines les écrans de télévision, il est utile de revoir ce qu'il était dit de cette série il y a une dizaine d'années.


24 heures chrono

Rio Bravo de Howard Hawks



L’un des grands classiques du western américain, Rio Bravo, se déroule dans un huis clos étonnant pour un film d’un genre qui est synonyme d’immenses espaces.

 


Rio Bravo de Howard Hawks

Mud, sur les Rives du Mississipi de Jeff Nichols



Après son excellent The Shelter (2011), Jeff Nichols a présenté au Festival de Cannes en 2012 son nouveau film, sorti sur les écrans en 2013. Ce jeune réalisateur de 34 ans nous enchante cette fois avec un film sur l’enfance dans ses rapports difficiles avec les adultes.


Mud, sur les Rives du Mississipi de Jeff Nichols

The Housemaid de Im Sang-soo



Le récent The Housemaid de Im Sang-soo est le type même du film dérangeant dans la mesure où il scrute sans concession le sentiment du mal-être des humbles né du mépris des nantis et les conséquences néfastes qui s’ensuivent.


The Housemaid de Im Sang-soo

Dr Jerry et Mr Love de Jerry Lewis



Jerry Lewis, associé au chanteur-acteur Dean Martin, connut son heure de gloire dans les années soixante, avant d’entamer une carrière de réalisateur-acteur de comédies dont l’une des plus intéressantes s’avère être Dr Jerry et Mr Love (dont une nouvelle version fut proposée en 1996 par Eddie Murphy, Le Professeur Foldingue), tant par son inventivité comique que par l’intérêt de son propos.

 


Dr Jerry et Mr Love de Jerry Lewis

Dogville de Lars von Trier



Lars Von Trier innove avec un film fascinant, Dogville, dont la mise en forme magnifie la grande force du propos.

 


Dogville de Lars von Trier

The Pledge de Sean Penn



Avec The Pledge, Sean Penn, loin des effets de mode, propose un film bouleversant d’humanité qui saisit la vérité profonde d’un univers rural américain par le truchement d’un thriller dont l’enquête met à nu l’âme humaine, et s’achève sur une fin doublement déconcertante.

 


The Pledge de Sean Penn



1234567



Découvrez nos contenus

par catégories

par mots-clés

par dates d'ajout et de modification

Index alphabétique

Partagez vos connaissances !
Pour publier durablement et librement sur Internet, contactez-nous.





/a>